Terminus vs The Highwayman!

J’ai rêvé de gros camions cette nuit! Et comme les fois précédentes où cela m’est arrivé de par le passé, j’ai immédiatement associé mes monstres de métal oniriques à Johnny Hallyday, oui, l’idole des jeunes d’il y a trente ans. Pourquoi? Simple, un mot: Terminus. Bon pour les plus jeunes, il s’agit d’un film d’anticipation dans lequel Jean-Philippe avait le rôle principal, celui d’un camioneux badass avec cyber-prothèse, bouche flippante de téléchat à bord d’un monstrueux camion. Monstrueux, et excessivement laid. D’ailleurs le camion s’appelle Monstre.

Bon, c’est les années 80, Johnny veut être Mel Gibson dans Mad Max, finalement il réalise son rêve et c’est donc une bonne chose. Pour lui. Pour nous, même à l’époque, ce fut bien difficile de visionner ce film, de Pierre William Glenn. Alors soyons clair, pour le modèle de l’époque, il y a du budget, du décors et des costumes. On comprend que c’est français et que ça veut ressembler à Mad Max. Mais petit problème, tout est très mal ficelé, les cascades sont nulles, les raccords mal raccordés, et les dialogues sont… Moyens. Moyens moins. Johnny? Euh, il n’est pas très inspirant dans le rôle du Manchot. Disons que son panel émotionnel en tant qu’acteur n’est pas encore à son apogée.

J’y pense encore à ce film, car il y avait le méchant, évidemment joué par Jurgen Prochnow, qui entre autre, pilotait un camion avec un champ de camouflage, ce qui rendait pas terrible à l’écran, mais c’est néanmoins un détail que j’ai tuilisé quelques années après à Cyberpunk, pour mon plaisir perso.

Voilà pour Terminus, dont je rêve encore donc! Ci-dessous, une belle bande-annonce qui résume bien ce qu’est le film.

Bon alors The Highwayman, c’est un peu différent, mais pareil en même temps que Terminus. Il s’agit d’une série américaine de quelques épisodes, qui met en scène Highwayman, ou Highway pour les amis, un Highwaymen (oui oui, et il fait des Highwaybabies avec des Highwaywomen) qui patrouille les routes des Etats-Unis des states pour faire régner l’ordre et la justice. Si, il y a encore des interstates policemen, des marchals et tout ça, mais en plus, les Highwaymen sont là! L’ennui c’est que c’est vraiment nul, avec des trucs qui viennent se greffer par-ci, par-là, genre du post-apo, encore du Mad Max, et puis après des enquêtes à la Magnum. Mais les véhicules sont chouettes; Imaginez donc un énorme semi-remorque à 18 roues, avec au-dessus de la cabine une autre cabine, celle d’un hélicoptère intégré dans la structure, et au cul, une bagnole chicos pour rouler en ville. Oui!

Le camion de Highwayman, des Highwaymen… Aujourd’hui un salon de tattoo

Bon évidemment, les têtes des acteurs sont un peu sépciales, et nous passerons sur les look, je rappelle que c’est les eighties bon sang! C’était nul, mais j’en ai honte, comme c’est américain, je trouvais ça trop cool à l’époque, alors qu’au final, peut-être qu’un mix des deux aurait pu donner quelque chose de beau… Si sûrement, déjà toutes les coupes de cheveux étaient harmonisées, les look similaires, et pour le jeu d’acteur, les « héros » se valent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :