Les Planètes, de Gustav Holst

J’écoute souvent cet ensemble d’ouvertures que sont Les Planètes, de Gustav Holst, composés entre 1914 et 1917, ce qui pose un peu l’ambiance. C’est pour moi autant une atmosphère sonore propice à l’écriture, qu’un excellent chronomètre pour ensuite passer à autre chose (49 minutes d’écriture, c’est bien!). Etrangement, cela me fait penser aux vieux albums de Pink Floyd, en particulier Bringer of war, que j’associe toujours aux titres de Atom earth mother ou More… Oui je sais, cherche le rapport! Enfin bref, Les Planètes, Gustav Holst, à découvrir ou à redécouvrir!

Un commentaire sur “Les Planètes, de Gustav Holst

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :