Chroniques d’un rêve enclavé, Ayerdhal

Afficher l'image d'origine

384 pages (écrites en gros), et tout est dit. Ce bon Môssieur Ayerdhal, qui nous malheureusement quitté il y a peu, a laissé un sacré héritage derrière lui – Je le redécouvre grâce à Môdame Ivy Colin (le blog est ICI), qui aura eu l’extrême urbanité de m’offrir une foultitude de livres, avec en prime des nonnettes et du couscous aux fleurs.

Et voici donc que je termine ces Chroniques d’un rêve enclavé, qui nous parle d’une poignée d’inconscients en quête de liberté, pas juste pour eux, mais également pour les gens, les autres, souvent ingrats, mais également prêts à rêver un peu, à des choses différentes, meilleures. Le bouquin est ancré dans un terroir qui pourrait être n’importe lequel, à une époque sans importance et universelle, en ce sens, il m’a beaucoup fait penser à ce qu’écrivait Peyramaure sur les cathares, bien qu’ici il soit clairement transposable à toutes les époques, surtout l’actuelle, il s’agit en effet d’un questionnement sur l’ordre immuable et établi, ainsi que sur les moyens pour en changer.

Ah je spoile honteusement, tel un fan de Game of thrones, mais toute l’histoire se termine mal… Tout du moins elle recommence, avec de nouveaux porteurs de rêves et d’espoirs, avec des gens qui oublient, tout le temps, tout. Il est beau ce livre, il me semble important et en plus, j’ai eu droit à l’édition du diable vauvert, que j’apprécie beaucoup pour ses choix. Ayerdhal donc, Chroniques d’un rêve enclavé.

3 commentaires sur “Chroniques d’un rêve enclavé, Ayerdhal

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :