Comic’addiction #4

top-10Top 10 (série complète) : Hihaaa! 650 pages de Top 10, en voilà une riche idée, qui frôle en effet l’overdose de bon comic book, mais une série de cette qualité vaut bien un cerveau transformé en yaourt! Top 10, c’est un titre de Alan Moore, illustré par Gene Ha, on peut donc dire que c’est du très lourd. L’histoire de base (#1 à #12) suit Toybox arrivant au Top 10, un commissariat de Néopolis, dans une ville où tout le monde, même les animaux, dispose de super-pouvoirs. Oui, un peu comme le Powers de Brian Michael Bendis, mais survitaminé à la Moore!

En fait, le comic book est d’un classicisme total, avec ses histoires de flics menant des enquêtes, ça pourrait presque être des scénarios de PJ – Police judiciaire (vois la culture!) – Sauf que là avec Alan Moore, on a droit à des personnages profonds, tous caricaturaux de portraits de flics bien connus, mais le bougon de service est un dieu, le blasé s’appelle Hyperdog et… Oui, c’est un chien avec un exosquelette humanoïde, la médico-légale va au fonds des choses. Les personnages sont nombreux, tous dotés d’une histoire et de points d’accroches. Les histoires sont également classiques, mais le génie de Moore provoque des situations aberrantes, voyant un Punisher/ Dératiseur combattre des super-souris avec des Chatomiques… Oui… Cet intégral comprend également les séries annexes de Top 10 que sont Smax et Forty niners, c’est rien que du bon vous dis-je!

Symmetry-03-1-bdf20Symmetry #3 : La série sf  de Matt Hawkins et Raffaelle Ienco se poursuit! Le numéro 3 est toujours très bon, continuant à nous décrire cet univers utopique d’Utopia et la course effrénée des réfractaires à tout ce bonheur en boîte. Bon, si l’univers ou l’intrigue n’ont rien de follement original, la trame est bien mise en place et surtout, le dessin colle vraiment bien avec le récit, en particulier les expressions de ces humains, majoritairement sans émotions négatives, mais qui finalement pètent de jolis plombs face à leur divinité numérique.

ça sent l’adaptation en série télé, ce pourrait être une référence intéressante dans le genre Minority report et autre truc avec que du bonheur dans une société parfaite au début, et puis intervention d’un foutu héros, ici un duo en plus! Pour les fans de science-fiction, je recommande chaudement ce titre!

26372Neil Gaiman’s how to talk to girls at parties : Oui bon alors je sais, comme il y a le nom de mon dieu personnel dans le titre, c’était un peu évident que je me jetterai dessus, la bave aux lèvres! Il s’agit là d’une histoire courte, pas d’une série interminable, avec un scénario de Môssieur Neil Gaiman (moi j’abrège en Dieu) mais qui reçoit en renfort les frères Fabio Moon et Gabriel Bà (Daytripper). Là déjà, ça commence à faire trop de bonheur bédéphile avant même le feuilletage de la chose!

Nous avons ici deux adolescents devant se rendre à une fête, l’un est plutôt à l’aise, l’autre moins, mais en tout cas, ce profond sujet philosophique et existentiel les taraude: Les filles! Pas de bol (ou peut-être que si finalement), mais ils ne connaissent pas l’adresse de la fête, et ils se rendent au hasard dans ce qui semble bien être une sacrée surprise-partie… Sauf que…  Ah oui, comme ça ce titre n’a sûrement l’air de rien, mais avec des auteurs de ce calibre, évidemment qu’il faut s’attendre à pas mal de surprises et à une histoire un peu plus complexe que celle d’un remake de la Boom!

5 commentaires sur “Comic’addiction #4

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :