Alcazar, enfermé entre quatre murs!

Coucou mes p’tites patates labyrinthistes! Je crois bien que c’est le plus ancien jeu de ma ludothèque, car cette édition remonte à 1978. J’avais alors deux ans, et si l’on m’avait présenté ce genre de jeu, évidemment je l’aurai balancé sur la pile des nounours non-satisfaisant!

Alcazar est un jeu à deux, se jouant en une quinzaine de minutes. Il est de Martin Davison, et c’est du pur abstrait, avec une mécanique très simple de capture du pion adverse. Soit, nous parvenons à nous déplacer jusqu’à la position initiale adverse, soit nous parvenons à déplacer les murs mobiles afin d’enfermer le pion lui-même.

Il va donc falloir choisir d’anticiper les déplacements de l’adversaire pour l’isoler, ou bouger fréquemment afin d’échapper soi-même à un enfermement entre quatre murs!

Alcazar se trouve en vide-greniers, le genre de bonne surprise coincé sous des piles de monopoly et autres trivial pursuit. Face à nos standards actuels, avec son plateau en plastique jaune, évidemment qu’il ne suscite pas un désir ludique fou, malgré tout, c’est un joli petit jeu, classique et tournant vite, dans un format transportable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :