Une guerre victorieuse et brève, David Weber

Afficher l'image d'origine

Troisième tome de l’excellent cycle Honor Harrington, par David Weber! Où l’on sent le conflit entre le Royaume de Manticore et la République de Havre prendre un tournant un peu plus intense, avec une Honor Harrington toujours extrêmement cool, même quand son nouveau vaisseau, le Victoire, à de petits ennuis techniques au démarrage! On la retrouve ici comme dans Mission Basilic, à gérer son affaire toute seule, avec en prime quelques officiers désormais loyaux qui soutiennent ses tactiques peu orthodoxes. On retrouve Pavel Young, et comme précédemment, on s’interroge – Mais pourquoi est-il si méchant? (Indice: Orangina rouge nous donne la réponse) – Heureusement, malgré quelques petites embrouilles, il se contente de déguerpir en plein combat. Les tomes suivants vont nous montrer que la situation entre les deux puissances va se dégrader un poil, et que Honor Harrington aura bien du souci à se faire, mais chuuut!

Bon, outre la transposition toujours excellente de la guerre en mer à l’espace, là je dois reconnaître qu’en voyant la trame de ce troisième tome se dessiner, je me suis exclamé intérieurement – Encore?!? – Oui car de prime abord, cela ressemble beaucoup à Mission Basilic. Sauf que depuis, il s’est passé pleins de choses dans le honorverse, et chaque petit détail prend en compte les évolutions, aussi bien au niveau des interactions que des personnalités de chacun. Il apparaît en fait que le personnage de Honor Harrington est finalement assez monolithique, et comme dans beaucoup d’ouvrages de qualité, ce sont les seconds couteaux qui amènent le sel de l’histoire, leurs qualités et leurs faiblesses magnifiées par l’héroïne trop badass, qui pour le coup n’est pas une caricature d’héroïne masculinisée, et bien qu’elle soit d’abord officier de la flotte, David Weber parvient à donner de petites touches qui la rendent attachante, malgré sa froideur et sa rigidité, c’est là pour moi ce qui rend ce cycle de sf très intéressant… En plus des tactiques bien rigolotes!

4 commentaires sur “Une guerre victorieuse et brève, David Weber

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :