Hier soir j’ai joué à… #10

capture-du-2017-02-02-220930

Planetary d6! Et c’est toujours un grand plaisir rôlistique de s’immerger avec quelques camarades dans cet univers de comic book créer par Warren Ellis et John Cassaday! Pour l’occasion, ce seront les membres d’une nouvelle équipe de terrain qui vont se lancer à la poursuite d’un imitateur de Bret Leather, un individu aux manières expéditives, entrant rapidement dans le colimateur de Stormwatch, mais que les directives du Quatrième homme vont amener l’implication des agents du Bureau de Chicago de Planetary. Voici d’ailleurs ces braves archéologues de l’étrange : Le Vétéran est un enfant du siècle, ayant participé à toutes les guerres, son pouvoir semble être une capacité de réincarnation puissante, il est joué par Jean-Marc. Brunhilde est une valkyrie maniant une lance magique et possédant le pouvoir d’exalter les âmes, elle est originaire d’une réalité alternative dominée par un peuple aryen tout-puissant, elle est jouée par Myriam. Le Docteur Goodlight est joué par Romuald, il semble posséder tout le savoir humain, mais d’une réalité alternative qu’il suppose anéantie par un cataclysme dimensionnel. Certaines de ses inventions sont en avance sur notre temps, d’autres non.

capture-du-2017-02-02-221225

Un message d’alerte prévient les agents qui abandonnent leurs activités quotidiennes pour venir se rassembler dans le Bureau local de Planetary. Un protocole instauré par le Quatrième homme lui-même s’est déclenché à la mention du nom de Spider. Les agents se documenteront à ce sujet et découvriront la trouble lignée de justiciers liés par le sang des Leather, initiée au siècle précédent par le Ranger solitaire, puis perpétuée par Bret Leather dans les années folles, et se terminant de nos jours avec William Leather, membre des Quatre. La presse de Chicago fait ses choux gras d’une série d’actions sanglantes perpétrées par un nouveau Spider. Le Protocole L impose aux agents de Planetary la plus extrême prudence, mais surtout une priorité au dialogue avec tout descendant de cette famille.

Le Docteur Goodlight mènera quelques recherches et trouvera une certaine Brenda Leather, une nièce éloignée de Bret Leather, récemment rentrée à Chicago, femme d’affaire impitoyable et experte dans plusieurs arts martiaux exotiques. Les agents décideront de monter une surveillance autour d’elle, pour la relier ou non aux assassinats de truands dans les rues de Chicago. Et tandis qu’ils découvriront les joies de la filature, sans les compétences nécessaires, ils se heurteront à un agent de Stormwatch, Junkö Hielskrinlir, envoyé (sans troupes aéroportées, pour une fois) afin de mettre un terme aux activités de ce nouveau méta-humain non enregistré. Les agents de Planetary useront d’une grande diplomatie avec ce soldat, et passeront en mode CIA pour l’orienter vers de fausses pistes, tandis qu’ils poursuivront leur enquête sur ce nouveau Spider.

capture-du-2017-02-02-224311

Les informations des drones de Goodlight se recouperont rapidement, et malgré un piratage de Junkö qui convergera sur la position du nouveau Spider, le Vétéran arrivera le premier sur les lieux d’une fusillade tournant au désavantage de quelques malfrats coréens. Le justicier porte exactement le même costume que Bret Leather dans les années 30, ses armes sont par contre contemporaines, mais il est clairement insensible aux balles. Alors que le dernier adversaire se verra faire exploser le crâne, le Vétéran décidera de se rapprocher et interpellera Spider, qui restera impassible tout du long d’une bien belle tirade sur la place des justiciers et le rôle prépondérant de la Justice. Malheureusement, Junkö interviendra alors, mitraillant Spider dont le corps se transformera en un essaim d’araignées qui fileront le long d’une gouttière. Le Vétéran parviendra à pister ce mystérieux méta-humain, semant l’agent de Stormwatch, mais se retrouvant ensuite nez-à-nez avec Spider, qui l’attaquera au corps à corps. Malgré son siècle d’expérience, Vétéran se fera mettre une belle râclée (maudit dés!!!) et sera balancé du haut d’un toit vers le fond d’une ruelle.

capture-du-2017-02-02-224241

Le Vétéran reviendra à lui au milieu d’un tas de sacs poubelle, ensanglanté, les os brisés mais toujours vivant. Brunhilde le découvrira dans une posture peu glorieuse, et grâce à un harnais de son invention, Docteur Goodlight parviendra à le guérir le temps qu’ils rejoignent le van de Planetary. Il apparaîtra que ce nouvel avatar de Spider semble posséder les mêmes pouvoirs que Bret Leather, mais sans bénéficier de la technologie de ce dernier. Les soupçons s’étant portés sur Brenda Leather sont finalement infondés, mais les analyses du Docteur sur du sang de ce méta-humain, retrouvé sur la mâchoire du Vétéran, prouveront que malgré tout, il y a un lien de parenté avec Brenda.

Brunhilde sera préoccupée par le combat de ce justicier, qui semble décimer les petites crapules dans les rues de Chicago, mais sans jamais s’attaquer aux gros pontes. Le Vétéran tablera alors sur une tactique classique, visant à forcer les survivants des attaques à se regrouper contre une menace commune, afin de tous les éliminer en une seule attaque. De plus, ce Spider semble malgré tout guidé par un code de justice, il aurait très bien pu l’éliminer mais à préférer le rosser avant de repartir en chasse de sa proie. Goodlight établira une carte de probabilités pointant les lieux les plus pertinents où se regrouperont les maffieux du coin, et donc où pourra se trouver Spider. Malheureusement, le Vétéran et Brunhilde en viendront à la même conclusion : Junkö arrivera facilement à la même réflexion, et sera sûrement sur le point de stopper définitivement le justicier.

Deux jours plus tard, les agents entendront parler d’une réunion secrète des cinq grandes familles du crime de Chicago, représentées par rien de moins que leurs parrains respectifs. Pour l’occasion, au moins deux méta-humains auront été recrutés pour assurer la sécurité des pontes. Le lieu choisi est une zone portuaire très étendue, et une véritable armée de gros bras sera mobilisée pour l’occasion. Junkö semblera être rentré à New York. Grâce à des combinaisons thermo-optiques crées par Goodlight, ainsi qu’une tonne de gadgets trop retro, les agents pourront approcher suffisamment pour tenter d’intercepter Spider et le raisonner sur sa soif de justice expéditive. Bien entendu, Junkö sera finalement là, bardé de technologie et avec de quoi raser la zone. Dès que Spider se matérialisera aux abords de la réunion, l’agent de Stormwatch ouvrira le feu, déclenchant une fusillade assourdissante et meurtrière. Les agents choisiront d’observer, et constateront que le justicier semble chercher à éloigner Junkö, c’est Brunhilde qui avancera l’idée qu’avec ses pouvoirs, Spider pouvait très bien rester invisible et assassiner ses victimes. Le Vétéran hypothétisera que la zone aura sûrement été piégée, pour ne laisser aucune chance aux criminels, mais que le sens de la justice de Spider l’empêche de tout faire sauter avec un « innocent » sur les lieux. Et à peine l’idée aura-t-elle été avancée que la zone portuaire se transformera en enfer de flammes et de fumée! Spider se dressera sur le toit d’un entrepôt, au coeur du brasier, Brunhilde tentera de l’approcher, mais même sa forte résistance ne suffira pas face aux produits chimiques en train de s’embraser comme du napalm. Les agents auront l’impression que derrière son masque d’argent, le justicier semble sourire. Ils devront finalement fuir, retrouvant Junkö empaqueté dans un filet très souple, fou de rage à l’idée d’avoir été berné par un simple civil.

capture-du-2017-02-02-224213

Plus tard, alors que les quelques criminels rescapés de Chicago sursauteront au moindre mouvement dans les ombres, les agents découvriront une lignée Leather parallèle, oubliée car sans rapport avec celle du légendaire Ranger fantôme. Il était alors connu que ce dernier avait un frère, Paul, assassiné par les membres du gang Dowling au Texas, mais les historiens avaient perdu la trace d’une Madame Leather, qui enfanta l’ancêtre d’une lignée sans pouvoirs… Jusqu’à ce qu’un certain Randolph Leather manifeste quelques dons, il y a quelques années. Les agents ne sauront pas comment les capacités d’un enfant du siècle auront ainsi pu se transmettre à un parent aussi éloigné, mais l’identité du nouveau Spider sera ainsi découverte.

Même si Randolph Leather semble avoir tué dans l’explosion du dépôt fluvial, emportant avec lui les parrains locaux du crime, des rapports en apparence anodins ne tarderont pas à éveiller la curiosité des agents, qui quelques mois plus tard, entendront à nouveau parler d’un nouveau Spider, agissant à New York, sous le nez de Stormwatch en appliquant une justice expéditive dans les rues de la grosse pomme. Ce sera donc un Santini très énervé qui tentera de contacter le Bureau de Chicago pour réclamer toutes les données au sujet de la famille Leather. Les agents choisiront de laisser couler en prenant quelques vacances sur les grands lacs.

4 commentaires sur “Hier soir j’ai joué à… #10

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :