Asgard, des géants et des dieux!

Coucou mes p’tites patates asgardiennes! Alors oui c’est vrai, chez les Ases, les divinités nordiques, point de lendemains qui chantent comme chez nous, mais un bon gros Ragnarök apocalyptique, avec chien géant, serpent géant et… Des géants. Pas chouette comme avenir, mais dans Asgard, de Pierluca Zizzi et Mariano Iannelli, chez What’s your game, et localisé par Iello, nous allons devoir nous préparer à la bagarre de la fin du monde!

Bon alors ce jeu de 2012 m’avait laissé un sentiment mitigé après quelques parties, il s’agit d’un jeu que je dois considérer comme expert, même si un léger élagage des règles permettrait de l’ouvrir à un plus large public ludovore. Les règles sont confuses et touffues, ce qui n’aide pas à la compréhension d’un gameplay pas vraiment évident. En gros, nous allons devoir miser sur des divinités Ases, Odin, Thor, Freya, etc… afin de préparer le Ragnarök en accomplissant des actions grâce à nos disques. Soutien des divinités, déploiement des troupes sur Yggdrasil, collection de pierres runiques et renforcement d’actions futures, tout cela fait bien chauffer le neurone, durant les cinq tours de la partie. Après quoi, il y a une résolution de la grande bataille sur le plateau central.

Honnêtement, ma p’tite patate, le jeu est très beau, avec une profusion de matériel et un look à l’époque plutôt original. Côté mécanique, c’est tout de même un peu le gros bordel, avec de petits points de règles à ne pas oublier, des tuiles un peu partout, et une grande bataille finale sur laquelle finalement nous n’avons pas tellement de contrôle. Je n’y ai peut-être pas suffisamment joué pour en apprécier toutes les subtilités, Pierluca Zizzi n’est pas un auteur débutant et sait ciseler de très belles compositions ludiques, mais sur ce coup-ci, j’avoue avoir été un poil déçu. Attention, c’est un bon gros jeu bien riche, avec une mécanique de placement éprouvée, si tu le pratiques un petit peu, ma p’tite patate, tu y trouvera sûrement ton compte! Mais au vue de la production qualitative et pléthorique des années suivantes, ne serait-ce rien que sur le même créneau… hééé, Asgard apparaît comme un peu dépassé à mon goût. Mais je le répète, c’est un bon jeu, et tu ne dois pas louper l’occasion de l’essayer, ma p’tite patate!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :