Tiny epic quest, au coeur de la hype!

pic3120755_md

Coucou les patates! Alors oui, là, il faut visualiser une pomme de terre sur une planche de surf, au sommet de la vague de la hype (pour les locaux, c’est comme le mascaret, mais en moins boueux)! Je vais donc dire deux ou trois mots sur un jeu top-tendance, j’ai nommé le Tiny epic Quest de Scott Almes, un type qui doit vivre dans une tiny house tellement il est à fond dans le thème!

Les jeux de la gamme tiny epic, ce sont ceux qui tiennent dans une petite boîte, mais s’avèrent être de bons gros jeux, c’est juste que leur matériel, lui aussi miniaturisé, provoque des sueurs froids aux bonnes grosses patates, like moi, et leurs doigts boudinés. Tiny epic Quest, édité par Gamelyn games et ici par Pixie games, est donc la dernière sensation du genre, mais plus encore que Galaxies, il faut être bien aware sur le fait qu’il s’agit-là d’un gros jeu. Bon, c’est pas le dernier Vital Lacerda non plus (je l’aurai un jour, je l’aurai!), mais tout de même, les illustrations à la Zelda et le thème peuvent tromper les innoncents et innocentes ludovores en herbe, qui vont ainsi se retrouver devant un jeu qui, une fois déployé, occupe une table de bonne dimension.

Mais de quoi s’agit-il donc? Dans Tiny epic Quest, nous allons entreprendre… des quêtes. Oui, Scott Almes est très fort. Le tour de jeu, il y en a cinq, est divisé en phase de jour, durant laquelle nous allons positionner nos meeples et préparer leurs actions, qui se réaliseront (ou pas) durant la phase de nuit. On lance cinq dés, dont les symboles nous indiquent ce que nous gagnons ou perdons, mais ces résultats peuvent également concerner les autres joueurs et joueuses! Point de coopératif, mais on se prend à dire des choses gentilles à son voisin ou sa voisine de droite, pour que son mojo rayonne, et que ses dés tombent sur les faces intéressantes, pour nous bien entendu. Il est intéressant de noter que nous pouvons jouer autant de tours que nous le souhaitons… Sauf que certaines faces de dés font perdre des points de vie, et que si les dit-dés sont répartit entre les aventuriers et aventurières en quête, au fur et à mesure de la phase de nuit, ces derniers vont décider d’aller se reposer, ce qui débloquera encore d’autres actions. Pour ceux et celles qui sont encore éveillés, tous les dégâts suivants sont répartis entre eux. Donc oui, il est possible de finir par jouer tout seul et bénéficier de tous les dés, sauf que dans la réalité existe le dieu Malmoule, qui tourne les faces des dés sur ce que l’on ne veut pas.

Tiny epic Quest est un jeu où il faut scorer, sur les gobelins vaincus (grâce à une certaine face de dés), sur les quêtes accomplies (toujours les dés, et le positionnement des meeples durant la phase jour), ainsi que sur la magie, représentée par une échelle où il va falloir progresser, en se positionnant judicieusement sur le plateau, et en utilisant les dés correspondant. Sauf que là encore,  grand pouvoir, grand… dégâts, car plus il est facile de progresser, plus les symboles de dés vont faire du dégâts.

Voilou, Tiny epic Quest n’est donc pas un petit jeu, comme d’habitude avec cette gamme, mais il est sûrement le plus plaisant du lot, en particulier avec l’ajout un peu gadget des objets de pouvoir, représentés en dur mais en ridiculement tiny, et que l’on peut greffer à nos meeples. Certains sont sur nos plateaux individuels, et se débloquent en accomplissant certaines quêtes, d’autres se récupèrent dans les temples que nous explorons, ils permettent tous de donner un coup de boost à nos meeples, qui deviennent ainsi de vrais grosbills (oui enfin bon, pas vraiment)! Oh, et il est possible d’y jouer en solo, et il y a également une version avancée, pour les super quêteurs!

Je le répète donc : Beware à la taille de la boîte, c’est du tiny epic avec de jolies illustrations, mais cela reste un jeu difficilement accessibles aux jeunes bourgeons de notre vaste forêt ludique (hey! Au moins j’essaie de mettre un peu de lyrisme!). Cela étant, c’est clairement pour moi le plus fun de la gamme, avec une gestion simplifiée des dés et un thème qui peut-être parlera un peu plus au plus grand nombre.

Tiny epic Quest de Scott Almes donc, et pour info, il reste quelques boîtes chez Pirouettes!

9 commentaires sur “Tiny epic quest, au coeur de la hype!

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :