Maître du jeu…

Satine Phoenix, Maîtresse de donjon de Maze arcana

Coucou mes p’tites patates conteuses! Le terme me fait sourire depuis longtemps, je croise même assez régulièrement des rôlistes avec qui j’ai pu vivre quelques aventures, qui me désignent toujours comme « mj« … Voir même GMS, pour Grand maître suprême… Tant qu’à faire! Cela fait donc plus de trente ans que je mène, énormément sur AD&D puis les moutures successives, mais également sur à peu près tout ce qui s’est fait entre les années 90 et 2000. Je préfère de loin mener, même si j’ai depuis longtemps fais évoluer ma vision du fameux maître du jeu. Préférant désormais faire découvrir le loisir à celles et ceux ignorant tout du jeu de rôles, je relance régulièrement des mini-campagnes Appel de Cthulhu dans les Contrées du Rêve, ou pour D&D sur Dark sun, Spelljammer et Planescape, j’aimerai bien entendu maîtriser le Temps et jouer à Rêve de Dragon, Nephilim et Eclipse phase sur des semaines de dix-huit jours!

Résultat de recherche d'images pour "jeu de rôle"
Axelle « Psychée » Bouet, créatrice des Chants de Loss

J’avoue que je suis aujourd’hui dans l’attente d’une véritable expérience rôliste, de celles qui n’arrivent que rarement, naissant d’une subtile alchimie entre « meneur » et joueurs/ euses. Je le dis et le répète depuis des années; j’aimerai bâtir une quête épique avec les autres participant(e)s, pas seulement guider et orienter le groupe avec de plus ou moins grosses ficelles. Oh, nous passons toujours de bons moments, mais j’avoue ne pas savoir comment inciter mes camarades de jeu à prendre l’univers à bras le corps et m’annoncer « par-delà ses collines, existerai un puissant druide capable de…« . Pour l’avoir connu jadis sur Château Falkenstein et D&D, je sais que c’est là une manière plus exaltante de vivre des aventures, en oubliant un peu ce titre de maître du jeu – le terme me gêne autant que celui de maître du chats avec lequel je partage ma vie – et en poussant mes compagnons et compagnonnes de jeu à faire vivre eux-mêmes leurs personnages, me laissant le soin de gérer quelques menus détails.

36421935_10156394268903150_6588662544267739136_nJe me tourne avec plaisir vers les techniques narrativistes et forgéennes, mais même si cette manière de jouer est fascinante, expérimentale, et que le travail d’individus comme Frédéric Sintes reste tout simplement impressionnant, mes vieux et vieilles briscard.e.s rôlistes s’avèrent très réfractaires à ces magnifiques expériences ludiques. Je trouve cela bien dommage, mais le domaine offre malgré tout d’immenses possibilités, tant pour le plaisir autour d’une tablée de camarades que professionnellement, le mot moderne et tellement tendance de gamification se mariant finalement très bien avec celui de narrativisme. Ma très bonne surprise à ce sujet fut la découverte de C’est pas du jdrun article par ICI – le site de Matthieu Bé, auteur et partageur de pépites ludiques.

En ce moment, depuis quelques années en fait, je savoure le paradigme geek ayant su s’imposer partout et attirant curieux et curieuses vers le meilleur loisir de la galaxie. Les sessions découvertes sont complètes, je reçois également des demandes de conseils de jeunes (et fougueux) mj en herbe, désireux d’emmener leurs joueurs et joueuses dans des univers imaginaires, accessoirement j’arrive à exercer mon activité professionnelle d’organisateur d’évènements ludiques, ce qui est du pur bonheur. Elle est bien cette époque! Mais je le dis à nouveau, pour ma part, je souhaiterai amener les rôlistes à tous et toutes devenir des maîtres et maîtresses du jeu, pour créer ensemble des aventures encore plus riches et profondes. C’est en ce sens que finalement, comme tout le monde finalement, j’ai crée mon propre jeu de rôle, Comme à la télé – que tu trouvera à prix libre disponible ICI – avec un système épuré mais fonctionnel, plusieurs déclinaisons comme ULUJ ou Transmigration hypercosmique, et présentant aux novices ce que je souhaite apporter à cette communauté rôliste souvent si hermétique. 

Enfin voilà, c’est un long blabla que j’avais envie de partager avec vous, mes p’tites patates, car malgré le besoin tout à fait compréhensible de repères immuables, je vois le loisir évoluer, essayer des trucs, et parmi eux, avec de jeunes générations n’ayant pas les mêmes références que nous autres, dinosaures, je discerne les possibilités de jouer comme je l’entend, en narration partagée – si possible avec mes propres jeux – afin d’apporter ma petite pierre à l’édifice du jeu de rôle pour toutes et tous, adaptables à toutes les envies les plus saugrenues, professionnellement à tous les environnements, et sans le carcan du livre, bien trop coûteux, bien trop excluant. Si cela t’interpelle, ma p’tite patate, surtout n’hésite pas à laisser ton point de vue en commentaire. Je pense faire une vidéo sur le sujet, mais ton avis m’intéresse.

8 commentaires sur “Maître du jeu…

Ajouter un commentaire

  1. je comprend ton envie, c’est comme ça que nous jouons ici, mais ce n’est pas évident pour des novices d’oser s’imposer dans un univers de jdr.

    J'aime

  2. J’ai joué avec un groupe de Pj hyper impliqués qui déclenchaient des quêtes à chacune de leurs envies. Le seul souci vient de la richesse de ton groupe. Avoir un joueur comme ça, c’est déjà exceptionnel. J’en avais personnellement trois sous la main sur un groupe de 6. Les autres étaient plus consommateurs, minimaxeurs et se greffaient souvent plus difficilement à la dynamique du groupe.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :