Les chants de Loss t1 – Armanth

Coucou mes ‘ptites patates! Nouvelle lecture du tome 1 des Chants de Loss, par la talentueuse Axelle Bouet, avant la découverte du tome 2 de son œuvre, qui comme celle de RR Martin, en contiendra un certain nombre! Bon déjà, Loss, c’est quoi donc? Un univers qualifié par son autrice de Da Vinci-punk, où un médiéval-fantastique plutôt original se mélange à du Fritz Leiber des bons jours, et où nous explorons surtout les us et coutumes particulièrement détaillés des différentes peuplades du monde.

Si la trame en elle-même reste assez classique, j’ai été happé dès les premières pages par la puissance descriptive d’un monde inspiré du notre, mais ou chaque détail à un sens, de l’étoffe d’un vêtement au statut de barbare. Axelle « Psychée » Bouet est également rôliste, cela se sent au détour de chaque page de son roman, et bien entendu, elle est aussi à l’origine du jeu de rôle dans l’univers de Loss, oeuvre que je vous recommande, facilement et généreusement accessible sur son site.

Dans ce tome 1 , nous découvrons la société mercantile d’Armanth, une puissante cité-Etat ou règne corruption et esclavagisme. Il est d’ailleurs amusant de noter que les français ont tendance à développer ce type de terrain, la cité-état, pour leurs personnages, alors que les auteurs américains par exemple se contenteront du monde dans son entier! Dès les premiers chapitres, on sent la puissance de la Guilde des marchands, l’opulence de la cité, et les problèmes que cela va susciter. Mais nous suivons des personnages, qui dans tous les sens du terme, amènent de la magie dans un monde sinon un peu sinistre de manigances que nous connaissons trop bien dans la vraie vie.

Si je dois qualifier l’écriture d’Axelle Bouet, ce serait l’adjectif sensuel que j’utiliserai. Non, les personnages ne passent par leur temps à se faire des bisous, mais comme indiqué plus haut, les descriptions des personnages sont puissantes, charnelles, et si l’on peut facilement fondre pour quelques instants de douceur entre eux, la violence qui explose parfois en est démultipliée. Cela engendre un style très agréable à lire.

Ce tome 1 n’était donc pas une surprise, mais sa relecture ne fait que me conforter dans l’envie de lire sa suite, et les autres n’ayant pas encore été écrites! En tout cas un véritable plaisir de lecture que je vous recommande chaudement!

6 commentaires sur “Les chants de Loss t1 – Armanth

Ajouter un commentaire

  1. Bon, tu touches des cordes sensibles avec cette chroniques. Un univers qui me tente beaucoup surtout si en plus de l’originalité, il y a une ambiance Renaissance.
    Merci pour la découverte 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :