1984 de George Orwell, la dystopie d’aujourd’hui

Hello mes p’tites patates bouquinophiles! Oui, là c’est du lourd, du dystopique, du Orwell! 1984, on en parle, j’espère d’ailleurs qu’on la tous lu, et si ce n’est pas le cas, ma foi, voilà un classique qui, malheureusement pour nous, va nous remémorer pleins de choses que nous vivons présentement. Oui oui, je suis un vilain complotiste, je fais des fake news, et pire encore, je n’ai jamais aimé Johnny – qui ça? se demanderont les radicaux à la petite semaine – mais voilà, il faut bien avouer que dans notre monde moderne, libre et démocratique, il y a quelque chose de bien pourri.

Dans le bouquin, nous suivons Winston Smith, le gars lambda, durant tout un cheminement faisant écho à nos propres aspirations; L’amour, la compréhension, etc… Et par son regard, nous basculons donc dans cette bonne vieille dystopie, c’est-à-dire une version cauchemardesque de ce que sera le futur, en 1984 donc – le livre a été écrit dans les années 40 – et nous découvrons avec effarement Big brother, dont nous faisons maintenant des t-shirt, alors que, comme toujours pour notre bien, il est bien présent dans nos vies. Oh oui, je doute qu’il existe un nouvel ordre mondial à la James Bond, c’est inutile en fait, car tout se fait au grand jour, avec un cadre juridique international favorisant le néo-libéralisme à outrance, permettant la consommation à outrance pour nous autres de l’hémisphère Nord. Eh oui, même pas besoin de complots secrets, car ce que l’on lit dans ce roman est en place depuis des décennies, et nous l’acceptons en nous faisant une raison. « Oh, il y a pire », c’est ce que l’on se dit, et pendant ce temps, nous détruisons la planète, plus rapidement qu’une guerre opposant Océania et Estasia, et les fameux 1% nous exploitent allègrement, en nous faisant certifier par leurs laquais des médias que tout va mal, c’est la crise, mais qu’il faut quand même ne pas exagérer et faire encore quelques efforts, leurs poches n’étant pas remplies au maximum.

Relire ce roman aujourd’hui m’a vraiment fait me sentir mal. Je suis comme vous autres abruti par le confort de la vie moderne, je peine à me motiver à continuer une vie dans cette société complètement folle – le travail, le travail! la retraite, la retraite! – et je sais que certains me répondront qu’ils et elles souffrent, ne mangent pas tous les jours, etc… Oui mais malgré tout, dans cet occident qui veut s’isoler, c’est tout de même nettement plus vivable que n’importe où ailleurs. L’Odieux connard a récemment pondu un article sur le Totalitarisme tranquille, qui a fait échos à ma récente relecture, et les extraits de news qu’il affiche me glacent le sang, car oui, réécrire une pièce de théâtre pour en modifier la fin selon les normes morales publiquement soutenues, mais hypocritement battues en brèche, en soi ce n’est pas forcément important… Sauf que si, car à ce rythme, quelle différence avec le Ministère de la Vérité? Et ces politiciens qui lancent annuellement des réformes de l’éducation, tronquant les cycles et rendant tout programme cohérent impossible à suivre? Je me souviens que Sarkozy (lui ou n’importe quelle autre ordure) avait regroupé des historiens bien comme il le souhaitait pour son musée de la France.

Heureusement que j’ai un nouveau tome du cycle Honor Harrington à lire, sinon je vais finir par croire que Macron et sa schizophrénie (les promesses vs les actes), sont l’unique avenir possible pour nous autres…

6 commentaires sur “1984 de George Orwell, la dystopie d’aujourd’hui

Ajouter un commentaire

  1. J’avais eu la même déprime en le lisant et c’était il y a une dizaine d’années, avant les fake news, les médias et politiques et leur « éléments de langage » obligatoires pour être entendus, mais dénués de sens…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :