Cthulhutech, une pincée de Cthulhu dans ta sf!

Fthag’n, mais p’tites patates! Voici un jeu dont le livre de règles en vf est disponible pour 5 euros, avec couverture cartonnée et tout le tintouin. C’est extrêmement triste quelque part, mais d’un autre côté, cela permet donc de profiter de ce qui, à mes yeux, est un excellent jeu! Excellent, car bac à sable – comme on dit de nos jours – avec des ambiances de jeu très différentes. Voici donc mon ressenti sur Cthulhutech!

A la base de Cthulhutech, il y a le mythe de Cthulhu, avec tout le bazar des entités cosmiques dépassant l’entendement des simples mortels. Sauf que l’action se passe dans un futur proche, où les bestioles à tentacules débarquent physiquement avec deux ou trois serviteurs. Plutôt que de faire un jet de santé mentale global, l’Humanité décide alors de se prendre en main et développe l’arcanotechnologie, combinant des rituels anciens à la technologie high-tech. Cela reste nettement insuffisant, mais permet de ralentir la progression de, par exemple, le culte de Dagon, ou les mi-go. Après, et c’est mon opinion, il est également possible d’introduire les nazzadi, clones d’humains formant un peuple manipulé par les fungi de Yuggoth et découvrant la trahison de leurs maîtres, puis ralliant les terriens dans la Guerre des Éons. On peut également introduire les Enges, hybrides de monstres cthulhiens et de technologie, oui, comme dans Evangélion. Je préfère généralement zapper ces aspects de l’univers, qui n’apportent pas grand chose à un univers déjà dense et comptant plusieurs suppléments très intéressants.

Dans Cthulhutech, nous pouvons incarner les membres d’un culte secret, capables de se transformer par le biais de symbiotes en monstres puissants, mais nous arrachant petit à petit notre humanité. Nous pouvons également incarner des agents du NEG, le gouvernement central des terriens, aussi bien des enquêteurs cherchant à débusquer les serviteurs infiltrés des Grands Anciens, que de bons gros bourrins ambiance Starship troopers! C’est plutôt varié donc, et pour celles et ceux qui ont depuis trop longtemps joué de malheureux investigateurs et trices, à moitié déglingos et ayant de gros pourcentages en course à pied et fuite éperdue, je garantie le petit soupir de plaisir durant les premières séquences de combat, avec de bonnes grosses griffes, ou un railgun à cadence rapide. On ne peut qu’aimer l’odeur de la tripaille explosée d’un monstre du mythe, de bon matin.

Pour le côté technique, Cthulhutech fonctionne avec du d10 et un système qui lui est propre, Framewerk. Pas le plus folichon, mais qui malgré tout tourne très bien. Les possibilités de personnaliser sa fiche sont conséquentes, et il est possible de finir avec un groupe à la Rift – Un gobelin, un sorcier-vampire, un punk et un cyborg – mieux vaut donc d’avance réfléchir au type d’ambiance que l’on souhaite, et celles-ci sont suffisamment différentes pour de toute manière offrir un dépaysement, aussi bien aux novices découvrant le loisir, qu’aux rôlistes pur sucre. Vraiment, ce jeu est souvent considéré comme bourrin, car l’état de guerre est omniprésent, mais il est tout à fait possible de jouer en finesse, avec l’équivalent d’investigateurs et trices, ou de s’impliquer dans la complexe politique pleine de corruption du NEG.

Le bouquin de base suffit amplement pour jouer de nombreuses campagnes, mais des suppléments existent, proposant des cultes mineurs, infiltrés au cœur des grandes métropoles humaines, on y trouve également les inévitables catalogues d’armes et de mécha, propres à la thématique futuriste, ainsi que des développements de règles, concernant la folie, gérée bien différemment par rapport aux autres jeux liés au Mythe.

Cthulhutech est pour moi un très bon jeu, offrant de nombreuses nouvelles manières d’aborder le classique Appel de Cthulhu, et si je peux comprendre son visible échec dans l’hexagone, je vous le recommande tout de même chaudement, car il offre un profond dépaysement, quelle que soit l’ambiance choisie!

5 commentaires sur “Cthulhutech, une pincée de Cthulhu dans ta sf!

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :