Kumo Hogosha, le sumo en cube!

Afficher l'image d'origine

Hello mes p’tites patates en slip! Allez, je reviens sur un excellent jeu comme j’aime. Non, sans figurines, non, pas dans l’espace, mais avec de superbes dés représentants des mecs torse-poil… euh oui, comme ça c’est étonnant, mais c’est bien Kumo hogosha! Un jeu de Patrick Gere, Nicolas Pirard, superbement illustré par Frédéric Genêt et édité par les toulousains de Morning, dont j’aime bien la ligne éditoriale, voici donc qu’ils proposent cet excellent petit jeu de placement de dés… Enfin, petit jeu, la boîte est plutôt imposante et bien pensée, avec de la place pour de futurs set de dés. En bon aléaphile,je ne peux que me réjouir de ce vide prochainement comblé!

Ici, la Pierre d’équilibre, déplacée par un kumotori marron.

Le jeu! Sur un plateau mobile, chacun va positionner ses dés dont chaque face représente l’action que va accomplir son kumotori, un guerrier en bas de pyjama, magnifiquement représenté ci-dessous. On peut ainsi le faire courir, sauter, pousser, écraser. Cinq actions possibles par tour, tourner un dé sur une face en coûte une, le bouger également, en poser un sur le plateau aussi. Bref, une mécanique simple et très fluide. Le but étant de pousser la pierre d’équilibre, au centre,vers le camps adverse. Voilà pour les règles! Kumo hogosha se joue à deux ou à quatre en équipe, avec quelques réglounettes en prime, c’est plutôt un jeu familial, avec une richesse tactique vraiment intéressante, qui m’a fait penser aux classiques difficilement maîtrisables que son le Go ou le Shogi. Plus près de nous dans l’univers ludique, j’ai ressenti les mêmes choses qu’avec le goûteux Yokai no mori, de Madoka Kitao, édité par Ferti (Encore une boîte du Sud! Mais vous ne savez donc pas faire de bons jeux, les nordistes?).

Option : Capturer des kumotori adverses pour gagner des actions supplémentaires!

Kumo hogosha est donc une agréable surprise, autant pour ses qualités ludiques que pour son packaging, solide et chatoyant! Je n’avais pas fait tout de suite le rapprochement, mais l’illustrateur, Frédéric Genêt, crayonne également sur la bd Samouraï, dont j’ai récemment pu lire le premier tome, édité chez Soleil. Là encore, c’est du très bon! Pour ma part, je classe Kumo hogosha dans ma petite catégorie perso des jeux sans foisonnement de matériel, épurés et classes, là où se trouve Tikal et Medina.

 

5 commentaires sur “Kumo Hogosha, le sumo en cube!

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :