The miseducation of Lauryn hill

Résultat de recherche d'images pour

Hello mes p’tites patates! Oui comme la pochette de l’album vous l’indique, Patate des Ténèbres n’est pas que rock et metal, mais peut à l’occasion se trémousser sur d’autres genres musicaux. C’est en 1998 que the miseducation of Lauryn Hill a déboulé, tel un tsunami sonore, dans les oreilles de votre humble serviteur – oui, certaines patates ont des oreilles – qui connaissait bien entendu les Fugees mais n’aimait pas trop trop ce que le groupe produisait.

Pour moi qui ne connaissait pas grand chose en hip hop, cet album fut l’occasion d’une exploration du genre, malheureusement trop brève, car le genre était déjà parasité par un business nauséabond. Quoiqu’il en soit, ce miseducation of Lauryn Hill fut un vrai plaisir à découvrir, avec des morceaux puissants comme Lost ones ou To Zion – en duo avec Santana! –  et des textes pas si mièvres que ça, comme j’ai ensuite pu le lire ici et là (ce sont les fameux critiques), avec des samples entraînant et une voix qui apparaît parfois comme intéressante, hors débit du flow hip hop, cet album est vraiment très très bon du début à la fin, faisant ressentir toute une palette d’émotions. C’est donc bien dommage que depuis 1998, Lauryn Hill ne soit pas retournée en studio pour partager avec nous quelques nouvelles créations. Gageons que cela se produira tôt ou tard!

 

3 commentaires sur “The miseducation of Lauryn hill

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :