Corunea, tout en franglais, s’il vous plaît!

Ces dernières années, sur certains jeux, j’ai l’impression de débarquer cent ans après la grosse bataille, et c’est bien le cas avec le très bon Corunea! Bon alors le jeu était développé par Insight Games en 2008, sur une idée de Renaud Charpentier, malheureusement, la boîte à coulée, laissant des tonnes et des tonnes de cartes disponibles dans toutes les bonnes crémeries, et en particulier sur Ludikbazar, où il est possible d’obtenir l’intégralité des cartes (oui, ce n’est pas Magic), pour une petite vingtaine d’euros.

J’avais pris des lots de starter et booster pour trois fois rien, me disant qu’au pire, cela ferait des lots à offrir à la communauté, mais en fin de compte, il s’est avéré qu’après une pénible lecture du « rulebook », assez mal construit, nous avons fait de très bonnes parties à plusieurs, avec pas mal de variations dans les personnages et dans la construction des deck. Ce fut une agréable surprise finalement, et je ne peux que recommander ce très bon jeu, désormais accessible à toutes les bourses, pour des heures et des heures de duels et de fourberies magiques!

Mais en fait, c’est quoi donc Corunea??? L’auteur appelait ça un RCG, pour role card game… Bon, l’usage étant de mettre le plus de franglais possible, c’était ça qui rendait pénible la lecture des règles. Mais bref, Corunea se voulait être un hybride entre des techniques propres au jeu de rôles, combinées avec du deckbuilding et un système de duel plus traditionnel des ccg. Comment cela se traduit? Simple, chaque deck de 50 cartes est centré sur un seul personnage, avec des caractéristiques de base, quelques résistances et des compétences de combat et de magie. On joue avec d100 et d6, il y a des points de vie, plus élevés que dans les autres ccg, ainsi que des points de magie, ici nommés points de Faharn.

Les principales priorités sont le choix de la classe, il y en a 6 (3 physiques, 3 magiques), avec 2 personnages disponibles pour chacune… On peut donc jouer à douze, il faut juste prévoir une semaine non-stop de jeu! Une fois la classe choisie, il faut déterminer l’allégeance, qui donne des atouts et des faiblesses sur certains domaines magiques. Le reste du deck varie en fonction des cartes de scénario, qui définissent le nombre de cartes équipements disponibles, sorts ou capacités propres à la classe. En soi, le système de Corunea est vraiment très bien conçu, offrant des possibilités très intéressantes, peut-être un peu trop finalement.

Corunea est un jeu pouvant tout autant simuler des duels en arènes que des combats impliquant plus de participants, voir même de faire du collaboratif dans des scénarios se jouant avec un deck spécifique de cartes superbement illustrées. Je précise cependant que le côté roleplay qui était mis en avant durant la promotion du jeu ne raccroche pas ce dernier au monde des puristes du jdr narratif, il s’agit plutôt des aspects purement techniques, comme les caractéristiques du personnage et l’emploi du d100. Cela dit, sans l’avoir encore testé, je pense qu’il est tout à fait possible de créer de véritables campagnes alternant combats en arènes et quêtes un peu construites. Un coup de cœur aux possibilités n’ayant pas eu le temps d’être officiellement exploitées, mais qui donne envie de s’y investir un peu, afin de faire de Corunea un incontournable!!!

5 commentaires sur “Corunea, tout en franglais, s’il vous plaît!

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :