Thunderbolts, justice like lightning!

EDITORIAL: A THUNDERBOLTS Film, How Would It Work?

Hello mes p’tites patates en spandex! Au vue de l’image ci-dessus, et si vous n’êtes pas des comic’addicts, vous devez vous demander quel peut donc bien être ce groupe regroupant des personnages désormais popularisés à la télé comme au cinéma. Eh bien tout simplement, il s’agit de la dernière mouture des Thunderbolts!

Thunderbolts (Team) - Comic VineDepuis les années 90, l’idée d’un groupe de vilains se faisant passer pour des héros revient régulièrement, et invariablement sous le nom de Thunderbolts. C’est le talentueux Kurt Busiek, créateur entre autre de Shockrockets et d’Astro city, qui est alors aux manettes. Et tandis que les héros sont encore une fois porté disparus, le Baron Zemo décide de transformer son équipe de vilains en faux héros, les Thunderbolts. Malheureusement, plusieurs de ses acolytes se prennent au jeu, et malgré les talents de manipulateur de leur chef, l’équipe est finalement prise en main par Hawkeye, lui aussi un ancien criminel.

A partir de là… C’est du grand n’importe quoi, avec des changements d’équipiers tous les deux numéros et des histoires, il faut bien l’avouer, pas tip top du tout – c’était les années 90 chez Marvel – Heureusement, les Thunderbolts évoluent de manière bien plus intéressante sous la férule de ce brave Norman Osborn. Oui, le Green goblin qui s’est alors refait une virginité et profite du joyeux bordel de Secret invasion pour devenir un politicien influent, en charge d’une nouvelle équipe de criminels, du coups même pas repentis! C’est le début de l’arc Dark reign, durant lequel les héros doivent montrer patte blanche et pour beaucoup, sont traqués. Osborn, ayant pillé le SHIELD et Stark industries, devient Iron patriot, forme une fausse équipe d’Avengers, puis des Dark X-men, se plante en beauté et voit lui débouler dessus l’Heroic age.

Thunderbolts (Team) - Comic VineMais durant toute cette période, les Thunderbolts restent son bras armé et causent beaucoup de dégâts. Tout d’abord, en profitant des dissensions liées à Civil war, Osborn obtient toute latitude pour traquer ses anciens ennemis, les Thunderbolts regroupent alors Songbird, Bullseye, Penance ou encore Moonstone. Elle évoluera durant le Dark reign, perdant en force de frappe, avec Black widow II, Ghost, Headman, Scourge et Mister X, ce sera alors plutôt un peloton d’exécution. L’équipe se heurte néanmoins aux Agents of ATLAS, puis aux guerriers d’Asgard, ce qui est beaucoup.

Finalement, les anciens criminels sont renvoyés en cellules, pour les plus chanceux, et c’est Luke Cage qui est nommé à la tête des nouveaux Thunderbolts, regroupant alors Red Hulk, Punisher, Deadpool, Elektra et Agent Venom (une version « gentille » du symbiote). La dynamique de ce rassemblement improbable fonctionne finalement plutôt bien, un peu comme une version Avengers de X-force. Ghost rider arrivera ensuite, ainsi que le Leader, pour faire un peu plus bad guy, et même si cette période du groupe est un poil moins intéressante qu’à l’époque Osborn, ma foi, j’ai lu avec plaisir les aventures bien bourrines de cette mouture!

News | Marvel.com

4 commentaires sur “Thunderbolts, justice like lightning!

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :