The superior Spider-man!

https://i1.wp.com/www.spidermancrawlspace.com/wp-content/uploads/2014/03/SuperiorSpider-ManAnnual2-Cover.jpg

Hello mes p’tites arachno-patates! Spider-man d’ordinaire, comme le reste de la production Marvel, m’ennuie prodigieusement, mais ce run d’une trentaine de numéros, par l’auteur Dan Slott m’intriguait depuis un moment. Voilà, j’ai terminé et je partage avec vous mes impressions concernant ce Superior Spider-man!

https://superiorspidertalk.com/wp-content/uploads/2014/03/SuperiorSpider-Man29-VariantCover-copy.jpgLe pitch de départ m’avait bien intrigué; Otto Octavius, une nouvelle fois, est vaincu par Spider-man et enfermé avec d’autres super-criminels, comme d’habitude, il parvient à s’échapper… Sauf que. En utilisant un octo-gadget, il a réussit à échanger son esprit avec celui de Peter Parker, qui meurt dans le corps malade de son ennemi, peu après son évasion. Un fragment de son esprit reste malgré tout lié à la psyché d’Otto Octavius, qui se retrouve avec un corps tout neuf, des super-pouvoirs, une petite amie canon et un job améliorable. Nous suivons donc les aventures de ce nouveau Spider-man possédé par l’esprit de son pire ennemi. Le traitement de cette surprenante cohabitation est très bien géré, Otto Octavius est un génie et juge sévèrement la vie de son rival, aussi talentueux que lui mais ayant négligé tous les aspects de sa vie pour se laisser submerger par un quotidien fait de combats stériles. Plutôt que d’attendre qu’un nouveau vilain menace la ville, il développe des spider-versions de ses octobots afin de patrouiller New York, il s’affirme en tant que scientifique, convoque les médias lors des interventions de Spider-man, rompt avec Mary-Jane mais trouve l’amour ailleurs. Plusieurs proches, dont les Avengers, se montrent étonnés par sa nouvelle manière de rendre la justice, car oui, Otto Octavius ne s’encombre pas de sentiments et n’hésite pas à tuer ses ennemis. Mais comme les Thunderbolts originels de Zemo, l’ancien super-criminel se prend au jeu du vigilante et tente malgré tout de faire le bien… En quelque sorte.

Superior Spider-Man #28 Review | Twilit Dreams CircleVoilà pour le fond, plutôt original et bien amené. Malheureusement la forme est du Marvel tout ce qu’il y a de plus classique, avec une succession de bagarres ridicules et pas grand chose d’autre. Aussi superior soit-il, ce Spider-man affronte tous ses habituels adversaires, avec certes un point de vue différent car il les connaît intimement, mais tout cela manque cruellement d’imagination. Graphiquement, je crois que tous les illustrateurs du moment se succèdent, ne faisant que semer un joyeux bordel dans l’identité de ce nouvel avatar du Tisseur.

Bon alors, bien? Mouif… J’ai bien aimé l’approche de ce vieil ami se découvrant une toute nouvelle existence dans la peau de son ennemi, amenant de fait une réflexion intéressante sur la nature de ces justiciers finalement pas si différents que cela de leurs adversaires. Les arguments qu’il sert aux Avengers font mouche lorsqu’ils et elles viennent l’accuser d’utiliser la violence face à ses anciens acolytes, alors qu’eux-mêmes n’hésitent jamais à tout détruire autour d’eux, voir à tuer, si leurs valeurs le permettent. Dommage que cette piste ne soit pas totalement exploitée, même si elle est régulièrement abordée. Je vous encourage malgré tout à découvrir ce superior Spider-man!

https://i2.wp.com/orig03.deviantart.net/43ee/f/2014/344/2/a/superior_spiderman_by_alonsoespinoza-d89egzy.png

2 commentaires sur “The superior Spider-man!

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :