Même pas mort, Jean-Philippe Jaworski

Jean-Philippe Jaworski nous parle de Même pas mort ...

Coucou mes p’tites patates livrophiles! Oui je sais, je ne pond pas beaucoup d’articles dans la bouquinothèque des ténèèèbres, tout simplement parce que je lis des trucs techniques sur l’espace et la Mésopotamie – non, pas de liens – et que cela me semble un peu trop aride pour vous en faire un article. Bref! Je viens par contre de terminer le second tome d’une trilogie étrange, d’un auteur que j’aime vraiment beaucoup, il s’agit de la trilogie des Rois du monde, de Jean-Phlippe Jaworski!

Auteur des très étonnants jeux de rôles Tiers âge et Te deum, également à l’origine du roman Gagner la guerre et tout ce qui s’ensuit, Jean-Philippe Jaworski me surprend encore ici avec un récit épique se déroulant dans l’univers celte. J’avoue avoir eu du mal à terminer le premier tome, Même pas mort, qui nous plonge dans l’enfance d’un héros que je trouvais peu attachant. Mais la magie prend malgré cela, et les dernières pages m’ont incitées à entamer immédiatement le second tome, qui est clairement plus intense et dynamique. Avec les péripéties de Benvenuto Gusefal dans la cité de Ciudala, je n’attendais pas moins que des combats totalement démentiels, avec des types un poil brutaux, de bons gros bourrins, et là pour le coup, avec ce Chasse royale, je suis servi! Les combats sont d’une violence rarement égalée, extrêmement bien rythmés, et l’on se prend à souffrir en imaginant se prendre une pichenette de Buos, ou un précis coups de lance de Sumarios.

J’ai bien plus apprécié ce second tome des Rois du monde, oui, mais finalement en revenant sur ce Même pas mort et son héros qui me semblait peu attrayant au départ, j’y trouve toutes les bases pour une tragédie d’une ampleur rare. Bellovèse est un enfant à part, de par les drames qui émaillent ses premières années, de par sa mort également, puis son retour parmi les vivants. Les liens qu’il tisse durant tout ce Même pas mort préparent la suite, qu’il nous décrit dans le désordre, nous perdant entre ses rêves et la mystérieuse magie celtique. Ah oui, cela semble évident lorsque l’on connaît le talent de l’auteur, mais le décors est magnifiquement planté, avec ce mélange de sociétés querelleuses et de mythologie bien flippante.

Les intrigues se préparent longuement, pour ne se révéler qu’au tome suivant, alors patience et savourez les errances juvéniles de deux frères dans une forêt pleine de dangers, où l’auteur aime nous perdre entre l’univers des clans celtes et les sombres divinités de cette Gaule mythique.

Chasse royale III (Rois du Monde #4) by Jean-Philippe Jaworski

2 commentaires sur “Même pas mort, Jean-Philippe Jaworski

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :