Core worlds, les barbares de l’espace!

pic1063921

Coucou mes p’tites patates barbares! Ce n’est pas un jeu récent, il n’y a même pas de chaton ou de dés multicolores et customisés, mais ne fuyez pas, Core worlds de Andrew Parks est un très bon jeu de deckbuilding, dans l’espace et avec plein de bagarres – et de guillaumettes –  possibles!

Édité par Stronghold games, le jeu nous permet d’incarner des envahisseurs se faisant un point d’honneur de conquérir des mondes centraux, tous plus intéressant les uns que les autres, jusqu’aux fameux core worlds, dont l’invasion met un terme à la partie et rapporte beaucoup de points de victoire… Si vous avez prit le soins de tout planifier bien en avance! Eh oui, une conquête, même barbare, va pratiquement se planifier dès le départ en fonction de nombreux paramètres, les choix de vos confrères et consœurs n’étant pas à négliger. Les core worlds offrent en effet des points en fonction de vos troupes, de vos vaisseaux ou de particularités encore plus précises. Nous voyons donc déjà une possibilité de faire de vilaines guillaumettes dès les premiers mondes à conquérir.

Nous débutons avec un paquet de cartes génériques, troupes et vaisseaux pas tip-top, plus quelques tactiques et avantages, le tout étant agrémenté de cartes créant l’asymétrie grâce aux deux excellentes extensions du jeu. Les mondes à conquérir sont divisés en secteurs et la progression entre ces derniers amènera des modifications des règles du jeu. Des mondes barbares, nous allons pénétrer dans les mondes frontaliers, industriels, luxuriants, pour finalement atteindre les mondes centraux, avec à chaque fois un large choix de cartes pouvant être achetées grâce à notre production d’énergie, tributaire du nombre de planètes conquises. Et à chaque étape, il y aura des bagarres!

Les mécaniques de Core worlds sont assez simples; Sélection de cartes en fonction de la stratégie adoptée, purge du deck et choix des mondes pouvant augmenter nos productions. Le jeu se distingue cependant par ses différents paquets de cartes disponibles en fonction de la progression à travers les secteurs galactiques, et surtout, toutes ces cartes se présentent en seulement un ou deux exemplaires, offrant ainsi des decks très atypiques à chaque participant.e.s. Les extensions, Galactic orders et Revolution apportent encore plus de profondeurs au jeu de base et, de l’avis général, s’avèrent indispensables pour exploiter les qualités de Core worlds. Galactic orders propose plusieurs mini-plateaux de factions sur lesquels nous aurons l’occasion de placer des jetons à nos couleurs, lorsque nous les dépenserons, ce sera pour déclencher des effets puissants, mais en nous privant de points de victoire en fin de partie. Revolution approfondi les mécaniques autour de nos héros et héroïnes, qui se retrouvent avec des cartes tactiques pouvant grandement modifier l’issue d’une conquête. Nous y trouvons également des cartes d’améliorations, permettant de rendre nos mondes plus attractifs.

J’aime beaucoup Core worlds, c’est un très bon jeu de  deckbuilding, plein de petites mécaniques impliquant de l’adaptabilité et de la planification sur le long terme. Il faudra par contre avoir bien conscience que c’est un poids lourd de sa catégorie en terme de durée; Bloquer en effet trois bonnes heures pour une partie complète, avec quatre barbares connaissant déjà un peu le jeu, ou familier des deckbuilding!

5 commentaires sur “Core worlds, les barbares de l’espace!

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :