La Granja, cochons et huile d’olive!

Coucou mes p’tites patates majorquines! Je me permets de vous toucher deux ou trois mots au sujet d’un autre très bon jeu de chez un éditeur dont j’aime décidément beaucoup de choix, ainsi que la belgitude; Pearl games! Et le jeu se nomme La Granja, du duo Andreas Odenhal et Michael Keller!

Alors déjà un truc à noter concernant les auteurs, ils citent et remercient leurs influences pour la conception de leur jeu, ce qui est bien aimable, et incite à retrouver les mécaniques empruntées pour voir comment tout cela se goupille. Et ma foi, tout cela se marie fort bien! La Granja est un jeu de gestion, un pur eurogame dans lequel nous allons nous retrouver à la tête d’une ferme sur l’île de Majorque, dans les Baléares, et il nous faudra vendre nos produits à la ville proche d’Esporles… Non, c’est du thème plaqué, inutile d’espérer prendre un coup de soleil ou d’entendre le couinement de vos cochons!

Cela étant, les plateaux sont bien jolis et l’on s’immerge très très vite dans le jeu, grâce à des choix nombreux concernant le positionnement de cartes autour de la ferme. Eh oui, une des mécaniques de la Granja est l’usage multiple d’une même carte, pour par exemple disposer d’assistants offrant des capacités bien utiles, ou sous forme de champs, afin de bénéficier de ressources, ou encore comme extensions payantes, afin de recevoir quelques piécettes, augmenter sa main de cartes ou agrandir son enclos à cochons – l’esprit d’Uwe Rosenberg plane sur nos fermes – ou enfin, disposer de charrettes à remplir pour marquer des points de victoire! Ouf! Ajoutons à cela une piste de dés offrant des revenus divers et variés, quelques tuiles possiblement collectionnables, et un marché central amenant d’autres tuiles et des points, tout cela fait beaucoup de possibilités pour progresser très différemment de ses voisins. Étonnamment, le tour de jeu est très fluide, on appuie sur des points forts offerts par nos assistants, les fourberies sont rares, mais les places sont chères, et la partie ne dure que 6 tours!

Très bon jeu de gestion, la Granja est pour moi une excellente passerelle entre les eurogames intermédiaires et experts, et s’il s’avère particulièrement fluide et plaisant, avec des possibilités d’actions très souvent renouvelées d’une partie à l’autre, grâce à soixante-six spécialistes différents. Dans mon top 3 des Pearl games!

4 commentaires sur “La Granja, cochons et huile d’olive!

Ajouter un commentaire

  1. Hello, un jeu qui sort très souvent chez nous. La liberté d’actions peut troubler au début mais après que du bonheur ! Par contre pas mal de parties à notre actif et on constate qu’on utilise rarement les assistants… Je n’ai pas testé la version dès…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :