Le Nœil de la douleur!

 

Coucou mes p’tites patates! J’ai aujourd’hui envie de revenir sur une série de scénarios pour AD&D, qui de prime abord ne semblent pas top, mais se révèlent en fait plutôt pas mal, voir assez renversant. Eye of Pain est le premier module d’une série de trois, se basant sur l’idée d’alors des Monstrous arcana, ici I Tyrant, qui se penchaient sur l’écologie complète d’une créature en particulier. Les tyrannœils (beholders) ont donc eu leur heure de gloire et trois aventures suivirent. Outre l’illustration de couverture, d’une rare mochetée, Eye of Pain est une aventure basique de 32 pages, avec de forts relents des premiers modules de jadis; les pjs sont recrutés à partir d’une petite annonce dans la ville… Oui, le ou la md moderne peut trouver un petit truc plus original que cela.

En apparence bien classique, l’aventure apparaît rapidement comme quelque chose pouvant déboucher très facilement sur une mini-campagne impliquant plusieurs tyrannœils , une montagne de fausses pistes, il faut bien que le/la md s’amusent un peu, et pas mal de retournement de situation. En gros, le tyrannœil Qeqtoxii cherche à recruter quelques aventuriers pour aller assassiner une rivale, qui règne sur une cité entière des siens. Pour se faire, il oppose les prétendants à un Tyrannoeil mort-vivant de sa conception, et se fait son propre koh-lanta dans la forêt. Les aventures suivantes, Eye of Doom et Eye to Eye, complexifient encore l’intrigue de départ, et avec un peu de travail dessus, un.e md pourra se faire une bien belle guerre secrète impliquant moult individus amusants.

Un exemple d’individu amusant

1000+ images about Beholder on Pinterest | deviantART ...Pour ma part, j’ai eu l’occasion de faire jouer les trois aventures à la suite, mais dans le setting de Spelljammer. La forêt de Burke’s crossing était alors une ceinture d’astéroïdes avec de nombreux avant-postes valoriens (la branche humaine native du Triangle radiant), une ambiance à la Serenity et un groupe presque exclusivement composé de combattants. En fait c’était intéressant par rapport à l’incapacité des pjs à utiliser des sorts de divination pouvant leur indiquer que leur employeur et « ami » n’est autre que le grand méchant. Bon par contre après ces péripéties au service d’un tyrannœil gentil et la trahison de ce dernier, la confiance est brisée. Inutile de tenter le coup avec un illithid gentil, il se fera tabasser immédiatement.

Bref, voilà donc une aventure qui en apparence ne casse pas des briques, mais qui se révèle finalement une bonne surprise pouvant facilement devenir quelque chose de palpitant, voir épique, car pour vouloir aller trucider des tyrannœils dans leur propre ville, je dis qu’il faut être un héros dans l’âme… – bien entendu, je ne pense pas au terme héros quand je l’écris

4 commentaires sur “Le Nœil de la douleur!

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :