Comic’addiction #16

moonshine-tome-1

Moonshine tome 1 : Urban comics a la bonne idée de traduire cet excellent titre, dans sa collection Indies. C’est la prohibition, Lou Pirlo est un gros bras de Don Masseria, et il est envoyé chez les rednecks afin de les convaincre de vendre leur alcool à la famille. Petit problème, le porte-flingue tombe chez des loups-garous et doit gérer plus fort que lui! C’est très bon, bien amené, et le mélange des genres se fait parfaitement. Un peu polar, un peu horreur, Moonshine est une très bonne surprise, le scénario est de Brian Azzarello, créateur de la mythique série 100 bullets et bossant également sur des segments de Before Watchmen, les illustrations d’Eduardo Risso collent parfaitement avec le thème, les personnages sont anguleux, avec des gueules pas possibles, et les garous sont tout à fait sympathiques. Série à suivre, un tome 2 traduit arrive bientôt!

https://i1.wp.com/images.comiccollectorlive.com/covers/80d/80d05db4-a3e9-42a3-bc53-4cdefee6d391.jpg

De temps à autre, j’ai envie de relire les différents titres de feu Crossgen, une maison d’édition des années 2000, qui fit rapidement faillite après avoir produit de nombreux titres, tous liés entre eux par une méta-trame très intéressante. Pas vraiment de mecs et nanas en slip, mais des mélanges de genres surprenant et agréables. Parmi eux, Meridian nous présente un monde fait d’îles volantes et de royaumes style Renaissance. Les histoires sont centrées sur Sephie et son oncle Ilahn, qui arborent tout deux une partie de la Marque, leur octroyant des pouvoirs mais amenant de terribles destructions dans un monde à la politique instable. Les seconds couteaux ont beaucoup d’importance dans Meridian, comme dans les autres titres, car ils et elles manipulent les porteurs et porteuses de la fameuse marque, logo également de la maison d’édition. Le titre fait beaucoup penser à Princess of Mars de par sa géopolitique, je vous le recommande chaudement!

Capture

Lucifer #01 : Pour les amateurs et amatrices du Sandman de Neil Gaiman (une sorte de dieu que je vénère), la figure de Lucifer morningstar est bien connue, la créature a toujours eu une moralité douteuse, évidemment, mais plus encore, son traitement fait que l’on ne peut qu’avoir envie de croire à ses rédemptions, en se doutant évidemment qu’il va y avoir de la trahison à la fin. Ici, c’est donc un nouveau titre qui lui est consacré. Et nous le retrouvons captif de mystérieux adversaires, laissant une nouvelle fois les enfers un peu en bordel. Ce sont les frères Fiumara qui sont aux illustrations, et elles iraient très bien dans une petite aventure Planescape! Le scénario est de Dan Watters qui reprend le flambeau sur ce personnage, et clairement il a pigé le style Gaiman en rajoutant de petits détails incongrus à une intrigue dramatique et bien sombre. Très bonne surprise donc, avec en prime une incarnation de Lucifer ressemblant de manière troublante à Alan Moore.

4 commentaires sur “Comic’addiction #16

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :