The Autumnlands T1 : De griffes et de crocs

the-autumnlands-tome-1

Coucou mes p’tites patates volantes! Oui je sais, comme d’habitude, je n’aborde pas l’actu des comic books mais me tourne plutôt vers des choses du lointain passé – ici 2016 – avec the Autumnlands tome 1, chez Urban comics et de Kurt Busiek!

Nous découvrons un monde fantasy avec des cités volantes alimentées par une magie vacillante, des magiciens encore une fois plutôt arrogants et des peuples formés d’animaux anthropomorphes. Nous y suivons les aventures de Dunstan, formé pour prendre la tête de la maison marchande familiale, et à travers les yeux duquel nous comprenons rapidement que cette belle société céleste s’appuie – bien entendu – sur l’asservissement d’une espèce clouée au sol, les bisons. Et après un incident amenant une cité volante à se crasher, c’est donc parti pour des aventures en territoire hostile. C’est très classique dans la forme mais les personnages sont vraiment attachant, et le trio créatif mené par un Kurt Busiek en forme permet de se plonger dès les premières pages dans ce monde prêt à avoir sa prophétie de l’être providentiel. Les illustrations de Benjamin Dewey se prêtent particulièrement à l’écriture dynamique et les encrages et colorisations de Jordie Bellaire donnent une ambiance particulière à cet Autumnlands dont un tome 2 est déjà paru chez Urban comics.

Comme toujours avec ce type d’univers, mon cerveau de rôliste ne peut s’empêcher de donner des caractéristiques aux personnages et équipements. L’univers de the Autumnlands n’est pas encore suffisamment développé, mais des idées de scénarios naissent assez facilement grâce à ce que le trio nous propose. Étrangement, j’ai retrouvé ici une saveur Dragonlance en suivant les aventures de Dunstan, et cette sensation grandissante de catastrophe imminente. Une chouette lecture que je vous recommande donc!

7 commentaires sur “The Autumnlands T1 : De griffes et de crocs

Ajouter un commentaire

        1. Ah ok! Le jeu de plateau est assez classique, c’est du space hulk relooké, avec le même système simple d’usage que pour warhammer quest. Il y a une tonne de matos, plusieurs scénarios et niveaux de difficulté. Bref, c’est un peu trop classique pour moi, particulièrement par rapport au prix, mais si tu es passionnée par l’univers 40k, il va y avoir un suivi de gamme conséquent.

          Aimé par 1 personne

          1. OH merci!
            J’aime bien l’univers effectivement et on peut y jouer seul. 5ben oui, car je suis en campagne à 25 bornes d’une ville digne de ce nom, et je ne vais pas faire 50km pour jouer à un jeu…)
            Bon, je passe la commande au Père Noël.

            J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :