Manuel des joueurs… [AD&D] l’ancien testament!

l_manuel_des_joueurs_add2

Coucou mes p’tites patates mélancoliques! Bien qu’il ne soit pas mon premier bouquin de jeu de rôles, c’est malgré tout celui dont je me suis le plus servi dès sa sortie en 1989, à tel point que je fus horrifié de devoir scotcher la tranche après un usage abusif par toute la fine équipe, tous les week end de ces douces années collège. Il s’agit donc de la seconde édition des règles avancées pour Donjon et Dragon, autant un cauchemar de règles mal foutues qu’une indispensable bible pour nous autres, qui voulions lancer des boules de feu et nous promener en slip en fourrure!

Donc là, en 244 pages, il y a tout ce qu’il faut pour rallier l’énorme communauté des rôlistes jouant à AD&D. Les notions de races et de classes sont abordées, détaillées avec les capacités obtenues à différents niveaux, les points d’expérience nécessaires pour progresser, les sorts à disposition. Tout! Enfin presque, mais déjà, rien qu’avec le Manuel des Joueurs, il était possible de commencer à jouer en ayant des références de base communes avec d’autres individus rencontrés par la suite. Un langage commun, oui ma p’tite dame!

Le bouquin fait la part belle aux sorts des magiciens et des prêtres, comme tous les livres de règles qui suivront, mais avant d’en arriver à cette moitié de bouquin, tout est fait pour faciliter la création des personnages. Enfin, quand je dis « faciliter », ce n’est pas vraiment le terme le plus judicieux car même après dix ans de AD&D, certains de mes compagnons ne parvenaient toujours pas à saisir les réalités derrière la CA et ce foutu TACO! Les adeptes de la première édition se détournèrent du recueil car beaucoup des choses jusqu’alors développées avaient été modifiées, voire simplement oubliées. Et en effet, en y repensant, des réflexes rôlistes prit sur d’autres jeux et de manière naturelle manquaient lorsque nous revenions à AD&D, mais tant pis!

Capture

A la base d’une profusion de gammes énormes, ce Manuel des Joueurs 2nde édition se vit amélioré par la suite, republié et transformé jusqu’à en être méconnaissable, mais il est tout de même impressionnant de voir combien de centaines d’ouvrages nécessitent son ouverture afin que la tambouille reste compréhensible.

Mon premier exemplaire a duré cinq ans, à raison d’un usage intensif pratiquement tous les week end. C’est je crois le seul livre de jeu de rôles que tous mes anciens joueurs connaissait par cœur, qu’ils empruntaient pour créer leur personnage, en me laissant tranquille, sans poser de questions bêtes… Ah, c’était le bon temps!

5 commentaires sur “Manuel des joueurs… [AD&D] l’ancien testament!

Ajouter un commentaire

  1. C’est surtout les roublards qui avaient la part belle, avec l’avènement des compétences, une grille d’XP deux fois plus rapide que celle du mage, et des XP en plus en fonction du trésor récupéré ! Et je te confirme que la reliure à vite morflé aussi sur mon exemplaire. Moins que l’Arcana, mais quand même.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :