MCU, une belle histoire d’amour

Coucou mes p’tites patates en slip! Alors oui, le Marvel cinematic universe, ou MCU, c’est beaucoup de crottes qui puent et pas grand chose de très palpitant. La cohérence, c’est pour les autres, et le travers des comic books se retrouve ici dès le départ; On règle tous les problèmes avec la bagarre. Il y a cependant un personnage qui m’interpelle depuis le départ, et pourtant il m’ennuie presque autant que Wolverine ou Spider man. Ce bonhomme, c’est Captain America.

Bon, ses films ne sont pas mauvais du tout, et le côté patriotique a été rapidement gommé pour plutôt montrer un individu à la droiture morale exemplaire, ce qui était un peu la seule voie possible pour lui finalement. Ce qui m’a surtout interpellé dans la trilogie lui étant consacré, c’est l’histoire d’amour avec Peggy Carter, depuis la seconde guerre mondiale jusqu’à nos jours, avec 70 ans de séparation forcée. Peu de scènes liées à cette romance, mais à chaque fois l’on sent la tragédie à travers les expressions de l’acteur Chris Evans, pourtant pas le plus émotif, mais sur ce créneau particulièrement touchant. Les frères Russo auront su maîtriser ce personnage en construisant leurs films autour de ce lien ténu entre Steve Rogers et Peggy Carter, permettant de comprendre qu’après sa disparition dans Civil war, il ne reste plus que Bucky pour le rattacher à un monde disparu.

http _i1.wp.com_www.heyuguys.com_images_2014_11_peggycarter_101113_1280.jpg resize=1280720

Bien plus que les bagarres ou même l’intrigue des films Captain America, ce sont à chaque fois ces brèves séquences qui me font aimer ce personnage. Trois fois rien donc sur la longueur de ces métrages, mais pour moi l’essentiel pour faire d’un bête super-héros sans intérêt un homme traversé d’émotions. C’est d’ailleurs d’autant plus fort et intéressant que cette histoire d’amour sera la seule à ne pas avoir été sacrifiée à l’air du temps, qui veut que l’on désamorce toute situation dramatique par un humour grotesque, qui en dit long sur le cynisme ambiant.

Cette histoire d’amour compliquée par des forces extérieures à ses protagonistes reste à mes yeux la plus belle chose engendrée par ce maudit MCU, pourtant plein de potentialités dramatiques, malheureusement toutes réduites à rien par l’envie d’imposer des produits de consommation plutôt que de véritables œuvres. Je ne sais pas pour vous, mais cette vingtaine de secondes de vidéo en intro d’article m’a pour ma part bien plus bouleversée que l’ensemble des productions Marvel.

4 commentaires sur “MCU, une belle histoire d’amour

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :