Dinosaur island, l’île aux dino-meeples!

pic3429338

Coucou mes p’tites patates viandosaures! Bon alors, après quelques essayages de ce flamboyant kickstarter de chez Pandasaurus games, j’ai envie de vous toucher deux ou trois mots concernant Dinosaur island, qui relance la thématique pour cette année, avec des choses comme Draftosaurus ou Dinogenics, j’ai nommé; Dinosaur island!

Crée par Jonathan Gilmour et Brian Lewis, illustré par le très doué Kwanchai Moriya, Dinosaur island muscle les biceps lors de sa réception, la folie des pièces en métal ayant frappée durant son financement participatif! La boîte est lourde, remplie à ras-bord avec du très joli matos, dont les fameux dino-meeples. Mais qu’en est-il du jeu en lui-même? Eh bien c’est pas mal du tout! Ce n’est clairement pas un gros jeu expert à planification de stratégie sur le long terme, c’est sûrs, mais les cartes d’objectifs publics peuvent être modulées en fonction du niveau et de la durée de jeu souhaitée, voilà quelque chose de bien pensé. Des cartes plot twist viennent également modifier les règles pour la partie, autre bon point, et surtout, surtout, expliquer Dinosaur island n’est vraiment pas compliqué!

pic3916506

Le pitch parle à tous le monde – des corporations ayant découvert de l’ADN de dinosaures dans des moustiques dans de l’ambre, reproduisent les créatures pour les mettre dans des parcs, dépensent sans compter, et… – ce n’est ensuite que du placement d’ouvriers, sur différents plateaux, avec de la dépense de ressources en vue de compléter au plus vite des objectifs, tout en se distinguant sur les plateaux individuels, où il faudra grapiller des points. Simple, tactique, le jeu fait vraiment bien son job en nous proposant un choix d’actions réduit, peu d’interactions et surtout, une contrainte de temps bien présente. La rejouabilité est bonne, c’est l’un de mes critères majeurs, ce qui sur la production annuelle me permet de faire de sacrées économies! La modulation du temps et de la difficulté est vraiment appréciées, permettant de faire des parties de soixante minutes à d’autres dépassant les cent cinquante.

Bonne surprise de l’année dernière, Dinosaur island possède déjà une extension, totaly liquid, introduisant les dinosaures marins, entre autres choses. Il existe également une version à deux, Duelosaur island, que la camarade Tatiana vous expliquera avec sa passion habituelle par ICI. A priori, le jeu de base sera traduit courant 2019, bien que la barrière de la langue ne soit pas réellement présente sur les plateaux. Bon, honnêtement, le rapport qualité-prix n’est pour le moment pas terrible, le jeu est vraiment plaisant, rejouable, mais il reste léger pour des ludovores aguerris. C’est un financement participatif, donc le prix élevé vient d’un matériel abondant et qualitatif, mais Dinosaur island reste cependant un jeu léger dans ses mécaniques, je recommande donc aux passionné.e.s d’attendre un peu avant de vendre un rein.

pic4033324

3 commentaires sur “Dinosaur island, l’île aux dino-meeples!

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :