VivaJava : el gringo, c’est toi!

pic1051354

Coucou mes p’tites patates caféinées! Cela faisait un long moment que je voulais essayer ce jeu, d’un monsieur au nom compliqué; TC Petty III, et chez un petit éditeur lointain, Dice hate me, ayant également produit le pas mal du tout Brew crafters, et le classique Pie factory – oui, la question du boire et du manger travail cet éditeur – Et donc aujourd’hui, je vous toucherai deux ou trois mots concernant VivaJava, the coffee game!

Alors déjà, la chose peu habituelle pour un jeu dans ma ludothèque, le jeu se joue jusqu’à 8 participant.e.s, ce qui me semble beaucoup, mais nous verrons bien – de toute façon je n’ai pas huit chaises à la maison – ensuite, VivaJava nous propose de jouer sur un plateau central, représentant le monde et les régions de culture caféières, où nous allons pouvoir envoyer nos chercheurs, qui obtiendront les fèves de couleurs différentes, permettant de développer des cafés plus ou moins intéressants. Se positionner sur ce plateau permet en outre d’obtenir un petit avantage, parfois un désavantage pour le tour, en échange d’une fève intéressante. Nous allons également jouer sur un plateau individuel, semblable à un arbre de technologies mais pour les cafés que nous aurons élaboré, et qui nous donnera de précieux atouts pour le reste de la partie.

pic1678804

Deux options s’offrent à nous pour concevoir des cafés destinés à devenir populaires; Collaborer avec les autres pour marquer rapidement quelques points, où faire ses recherches de fèves dans son coin et devenir unique créateur d’une saveur. Bien entendu, il s’agira de trouver un subtil équilibre entre ces deux stratégies pour engranger le plus de points de popularité. Le truc étant que l’on décide de coopérer ou d’effectuer des recherches en fonction d’un vote auquel participent celles et ceux présents dans la même région du monde, il faut donc déjà bien négocier, argumenter, en surveillant où en sont les autres. On se plie ensuite au vote majoritaire, qui peut très bien nous ralentir dans notre développement.

Vient ensuite le moment pour tous de marquer des points de popularité, en fonction des cafés sur lesquels nous sommes présents. L’on pourra se dire qu’avoir proposé une fève de super qualité sur un café bien rare nous garantira beaucoup de points pour plusieurs tours, mais non, car l’opinion public est changeant, et de nouvelles marques sur le marché descendre notre super café sur l’échelle de popularité. Attention donc à bien rythmé son jeu entre création et recherche!

pic1751050

VivaJava ne révolutionnera donc pas l’univers ludique, mais offre un ensemble de mécaniques bien huilées, et assemblées autour d’un thème bien présent, jusque dans son graphisme aux belles couleurs café. Rapide et sans complication particulière, il implique une part importante d’observation sur les plateaux des camarades, afin de choisir celles et ceux avec qui nous allons collaborer, et cela à chaque tour de jeu!

Le jeu existe en version dés, évidemment, mais je n’ai pas encore essayé ce dernier. Je vais en tout cas me pencher sur le catalogue de cet éditeur qui m’a tout l’air de proposer plusieurs petites choses ludiques bien sympathiques!

5 commentaires sur “VivaJava : el gringo, c’est toi!

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :