Dogs in the vineyard, oui, tu joues un mormon.

pic513559_lg-e1339620140231

Coucou mes p’tites patates ferventes! Alors non, je ne vais pas vous parler de Donjon et Dragon, même si c’est super branchouille, mais plutôt vous ramener en 2005, le lointain passé, et année durant laquelle fut publié un autre jeu de rôles plein de dés, Dogs in the vineyard. Jamais entendu parlé? C’est un peu normal, l’éditeur, Lumpley games ne lança qu’un petit tirage, et il s’agit d’un jdr indépendant, tiré des théories de la Forge par D. Vincent Baker. Autant vous dire que pour trouver un exemplaire de nos jours relève de la gageure!

Dans Dogs in the vineyard, nous incarnons des Dogs. Non, pas de frétillants toutous, mais des membres de la police religieuse mormone, à l’époque du far-west. En effet, c’est très précis. Alors pour ma part, je n’ai joué qu’une fois à ce jeu, qui malgré une partie durant laquelle le mj tentait de faire de son mieux, m’aura fait forte impression. Car non, l’essentiel de la session n’est pas de défourrailler à tour de bras dans la grande rue, mais de régler des problèmes liés à la foi. Les actions violentes ne faisant qu’empirer les choses, les Dogs vont devoir cerner le problème pourrissant les bonnes âmes dont ils ont la charge, et agir en conséquence. Attention cependant, le premier réflexe sera de jouer des fanatiques prêts à servir le plus grand nombre sans se soucier de l’individu. Il faut oublier, dans Dogs in the vineyard, nous apportons la bonne parole à des égarés, et si la foi mormone peut nous sembler parfois radicale, la violence ne fera qu’engendrer un peu plus de conflit, qui est ici décomposé en plusieurs étapes à éviter absolument!

Passons rapidement sur la mécanique, pas très plaisante car basée sur la mise de nombreux dés, en fonction des caractéristiques, au nombre de quatre, des traits et d’autres avantages. C’est assez lourd et casse la narration, qui n’a vraiment pas besoin de l’être!

Dogs in the vineyard connaît son petit succès en tant qu’expérience rôlistique. Tout comme le légendaire Miles Christi, il se déroule à une époque déjà plutôt originale, mais en se focalisant sur tout autre chose que les intrigues habituelles. L’expérience est clairement intense, et nécessite un meneur ou une meneuse maîtrisant parfaitement le jeu, il faut également des rôlistes mâtures autour de la table, car Dogs in the vineyard se concentre sur des choix moraux à faire, pas du tout évidents, et pouvant entamer le moral des plus influençables. Bref, un jeu au fort potentiel, dont il faut élaguer les règles, et travailler beaucoup dessus avant la moindre session. A découvrir!

tumblr_md4hshBybq1r2p31ho1_500

5 commentaires sur “Dogs in the vineyard, oui, tu joues un mormon.

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :