Tremé, New Orleans pas oklm

10004906lpw-10005029-treme-season-1-jpg_4524108

Coucou mes p’tites patates cajun! Allez, retour sur une bonne petite série en quatre petites saisons (format HBO, donc dix épisodes et c’est tout!), Tremé nous parle de la Nouvelle Orléans post-Katrina, jusqu’à l’élection de Barrack Obama. On y voit une ville en ruines, des autorités fédérales incompétentes (gouvernement Bush), des autorités locales corrompues et des gens comme nous privés de tout. Malgré tout, la série s’attache à nous montrer plusieurs personnages très différents, et qui vont parfois se croiser tout du long. Il y a bien entendu quelques musiciens, cherchant à survivre dans un circuit confidentiel et local, allant d’une galère à l’autre pour parfois réussir à avoir leur petit succès. Il y a les notables qui surnagent et cherchent à éviter la case prison, ceux qui vivotent, les officiels, ceux ayant un commerce, bref, tout un panel d’individus devant faire face à une inertie administrative, dans une ville repliée sur elle-même depuis toujours, avec ses coutumes et ses traditions.

Les créateurs de Tremé, David Simon et Eric Overmyer, sont des amoureux de cette ville et de sa musique. On y découvre à chaque épisode d’incroyables titres, par des musiciens non moins fantastiques, les invités célèbres sont nombreux, dont beaucoup ne parleront d’ailleurs pas du tout aux non-amateurs de jazz, blues ou country, mais dont le talent donnera envie d’en découvrir plus. Il y a également la cuisine qui est mise à l’honneur, cuisine cajun qui fait la patte de NO.

Au fil des saisons, on note quelques légères améliorations dans la ville, mais les premières choses qui reviennent à New Orleans, ce sont le crime et la corruption. Le niveau de violence est pour nous hallucinant, pas seulement les fusillades, mais également l’ensemble du dysfonctionnement des services sociaux américains. Quand ça fonctionne, ce doit déjà être bien compliqué pour eux, mais alors après un désastre naturel.

La série pointe du doigt tous les travers de la société américaine, c’est une série HBO, donc pas de gentils ou de méchants, juste des gens qui vivent dans cette société. Mais elle nous montre également combien la Nouvelle Orléans et ses habitants sont enfermés dans un carcan de traditions. Plusieurs personnages de passage en ville font la remarque que NO est tournée vers son passé, qu’elle s’y accroche tout en le laissant tomber en ruines. Et alors que d’autres villes américaines subissent des catastrophes et se relèvent, NO reste délabrée. J’ai eu l’impression que toute la faute voulait être dirigée contre les politiciens, mais qu’en arrière-plan, les réalisateurs voulaient nous montrer que l’exception créole (métissée) était également en cause. Bizarre, surtout que le racisme est au cœur de la série, bien entendu.

Enfin bref! Tremé nous montre tous les côtés négatifs d’une société occidentale, mais ne se focalise pas non plus dessus. L’important est clairement de mettre en avant la musique, la cuisine et les personnalités de la ville. Comme d’habitude sur HBO, les personnages évoluent au fil des saisons et nous touchent, on salive en voyant défiler les plats cajun, on se régale avec une bande son incroyablement riche et variée (il y a même du metal avec Goatwhore – putain de chèvre!). Donc au final, excellente série, qui ravira les mélomanes et les autres!

 

2 commentaires sur “Tremé, New Orleans pas oklm

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour cette découverte ! C’est un sujet qui m’intéresse beaucoup et on voit peu de séries qui se déroulent dans la continuité de Katrina. En fait je n’en connaissais pas jusqu’à lire ton article 😊

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :