Moon, les meeples viennent de la lune

pic4537263

Coucou mes p’tites patates sélénites! Ah oui je sais, ces temps-ci, je nage totalement dans la hype, je respire le buzz! Après avoir instagrammé Underwater cities – un jeu bien plaisant – j’aborde le cas de la première petite extension pour Ganymede (sur lequel j’ai écris un article, ICI), sobrement intitulée Moon, et qui n’a de modeste que la taille de sa boîte. Allez, je vous en touche deux ou trois mots!

Pourquoi changer une équipe qui gagne? C’est toujours les petit.e.s finaud.e.s de chez Sorry we are french qui éditent, Hope S. Hwang aux manettes et le très doué Oliver Mootoo aux crayons, déjà donc, pas de crainte sur le bidule. Mais Patate des ténèbres, Moon, est-ce bien utile? Alors déjà, ma p’tite patate, tu peux m’appeler Pat’, on est entre nous, et je répondrai que oui, mais pour le coup, en hochant vigoureusement de la tête. Oui car avec Moon, nous avons là, je trouve, la quintessence de l’extension, de celle qui ne rajoute pas juste trois pauvres tuiles et deux cartes bonus, mais qui amène des changements dans la mécanique, tout en ajoutant de nouvelles opportunités de marquer des points. Et de faire des crasses. C’est suffisamment rare pour faire carillonner mon ludo-sens de patate (identique au spider sense de Spider-man, pour les jeux), et me conforte dans l’idée que mes camarades ont bien eu raison de me prendre la tête avec Ganymede, alors que je luttais contre cette énième vague de hype. Décidément un bon petit jeu, très agréable à pratiquer, et pour lequel cette première extension amène donc pas mal de changements.

Dans Moon, nous allons donc greffer deux petits modules à notre plateau individuel, il s’agira de la Lune, à gauche, et de l’espace pour placer les tuiles de Conseillers à droite. Un meeple représentant ces derniers va devoir être déplacé d’un monde à l’autre, afin d’embarquer comme tous les autres personnels pour un départ depuis Ganymède. Sur chaque monde où ce pion fera étape, il permettra d’octroyer une petite capacité, puis, avec le sacrifice d’une carte navette, nous donnera enfin accès à une tuile de conseiller. Toutes et tous ont des capacités différentes, renforçant les tactiques déjà bien connues pour collectionner des symboles, agressant les autres et permettant de scorer. Cet ajout d’un meeple se baladant sur le plateau en distribuant de précieux atouts va du coup modifier les habitudes de jeu; On va temporiser, chercher à optimiser nos mouvements, et surtout se dépêcher pour prendre les conseillers les plus intéressants. Bref, c’est toujours la course, mais en mieux!

Dire qu’il s’agit là d’une surprise n’est pas vrai, car bien en amont de sa sortie, Sorry we are french a communiqué sur l’extension, envoyant du rêve, qui plus est augmenté par les généreux partages d’Oliver Mootoo et ses superbes illustrations. Pour celles et ceux appréciant le jeu de base, c’est un achat à faire les yeux fermés – ne vous trompez pas toutefois, n’allez pas acheter un mini-ville – qui modifie le rythme initial et permet d’approfondir l’expérience Ganymede. Très bien vu donc.

Screenshot_2019-08-06 Deryn Naythas

4 commentaires sur “Moon, les meeples viennent de la lune

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :