Black sails, une série pour Comme à la télé!

Coucou mes p’tites patates à tricorne! Nouvel article pour Comme à la télé, avec la série phare de la chaîne Starz, Black sails. Il s’agit d’une création de Jonathan E. Steinberg et Robert Levine, nous narrant les histoires tragiques de tous les pirates, qu’ils et elles soient historiques ou mythiques. Alors oui, hormis les noms et quelques évènements marquant, les chronologies sont un petit peu bousculées, afin de rassembler tout ce petit monde dans quelques saisons se déroulant sur quelques années. Les historiens auront les yeux qui saignent, et les amoureux de Robert Louis Stevenson hurleront à la lune en découvrant qu’il s’agit-là d’une préquelle à son roman, l’île au trésor. Mais clairement, pour nous autres sérivores, Black sails fonctionne très bien, et l’on se met donc très vite à détester le personnage principal, ce bon vieux Capitaine Flint, qui nous entraîne dans des Caraïbes fantasmées, mélangeant intrigues politiques, rêves de pirates et grosses bagarres étourdissantes. Voyons comment nous pouvons dégoter un bateau, un équipage, et rallier les rêves fous donnant une ligne directrice originale à cette excellente série!

Les pirates

Ils et elles forment des équipages, sous le commandement d’un Capitaine, élu par eux, et répondant souvent de sa vie après de mauvaises prises. Naviguant à bord d’un navire au nom inspirant la crainte, ce sont des êtres libres, suivant un code d’honneur souvent enfreint, mais néanmoins bien établi. Certain.e.s sont des psychopathes sanguinaires, massacrant femmes et enfants, coulant les navires marchands dont ils pillent les cales, mais beaucoup sont de simples amoureux et amoureuses de la mer, fuyant l’oppression d’une civilisation, qui dans cette série est perçue comme une terrible menace. Les nationalités n’ont pas d’importance, tout comme les passés, laissés sur le quai derrière eux.

Dans Black sails, c’est le charisme du Capitaine qui le lie à son équipage. Peu importe ses échecs, tant qu’il ou elle continue à inspirer la crainte, à proposer des coups juteux, l’équipage le suivra. Nous découvrons un monde d’intrigues, n’ayant rien à envier aux machinations des méchants de la série, qu’ils soient anglais ou espagnols. Les alliances au sein de l’équipage se font et se défont, la limite, pourtant souvent franchie, étant un duel à mort codifié.

Les personnages dans Black sails seront donc plutôt perçue comme des Jack Sparrow plus sombres, plus violents, mais vraiment comme des stars du rock de l’époque. Ils et elles terrifient les gens du commun, trimant sous le joug d’empires européens lointains, mais suscitent également l’admiration, pour un mode de vie sans réelles attaches. Ils et elles vogueront d’un mauvais coup à l’autre, dilapidant souvent leur fortune, équitablement partagée par l’un des leurs, dans les tavernes de villes peu regardantes sur la provenance de marchandises. Des pirates flamboyants comme Flint ou Charles Vane sont alors vu comme de terribles menaces, mais bien d’autres, tels Benjamin Hornigold, passent plutôt pour des marchands modérés.

Les Anglais

Ils représentent l’empire du mal, lointain, inhumain, en pleine transformation et réclamant toujours plus de taxes à leurs colonies. Redoutables sur les mers, ils disposent d’une puissance face à laquelle les pirates ne peuvent se mesurer. Dans la série, seuls des Capitaines comme Flint, alliant un savoir militaire à de l’audace peuvent espérer réchapper à une rencontre avec un man’o war à la puissance de feu très supérieure. Plusieurs officiers anglais sont dépeints comme arrogants, ils sous-estiment leurs adversaires qui parviennent ainsi à leurs causer des pertes. Mais face à la british navy, la majorité des pirates préfèrent fuir. La série se focalise sur l’empire britannique car c’est de là que vient Flint, et c’est contre lui qu’il entre finalement en guerre, mais Black sails mentionne également les Espagnols, plus inquiétants et tout aussi puissants que les Anglais. La poursuite de l’Urca de Lima, un galion espagnol chargé d’or, prendra toute la saison 1 avec un dénouement en saison 2. Avec les menaces de Flint, et plus encore de Teach (Barbe noire), les Anglais envoient des officiers moins scrupuleux, la violence supplante la moralité de façade, et les bains de sang deviennent monnaie courante, hâtant la fin de la piraterie et amenant la mort de nombreux personnages principaux.

Nassau et les autres alliés

Apparemment, la ville de Nassau fait tranquillement ses petites affaires avec les nombreux équipages pirates, en mesure de faire du commerce de manière plus ou moins tumultueuse. Eleanor Guthrie régente la cité au nom de son père, et bien que sa manière de faire et ses moyens ne semblent guère réalistes, elle incarne l’autorité, exactement de la même manière qu’un Flint ou qu’un Vane. La ville est gardée par un fort équipé de canons pointant la baie, mais plusieurs ennemis parviendront à prendre le contrôle de Nassau, qui reste visiblement une exception dans la série.

Les pirates ont cependant de nombreux alliés, peu regardant, parfois même loyaux. Ils et elles peuvent ainsi naviguer, traquer des navires marchands dont ils écouleront les cargaisons dans des ports respectables, grâce à un réseau d’intermédiaires. Il faut noter également que les Capitaines charismatiques n’ont clairement aucune peine à compléter leurs équipages, leur mode de vie suscitant bien des vocations au sein des colonies.

L’essentiel des interactions entre pirates et Nassau ou d’autres alliés équivalents consistera à organiser ensemble des coups juteux, le plus souvent en cherchant à se trahir. Chaque expédition nécessite l’entretien du navire, de la poudre à canon, des vivres, et seuls ces précieux et trop rares alliés peuvent les fournir aux pirates. Attention donc à ce que les intrigues ne dégénèrent pas au point qu’un Capitaine soit banni du lieu.

Dans sa guerre pour la création d’une nation pirate, Flint mobilise de nombreux équipages semblant prospérer en alternant commerce à peu près honnête et pillages. Nous n’en saurons pas plus sur ces navires, mais voilà une piste à creuser pour s’éloigner un peu des intrigues centrales de la série.

Black sails est une série sur les pirates, c’est vrai, mais son traitement moderne se concentre sur les aspirations des individus. La plupart se trahissent pour l’or ou le pouvoir, mais au final, toutes et tous se rallient autour de leurs sinistres bannières, représentant un mode de vie menacé et précaire. Hommes et femmes libres, les pirates sont ici perçu comme autant de héros et héroïnes, refusant la civilisation et préférant mourir plutôt que de se soumettre à la loi britannique.

Un aspect plus frivole, mais essentiel, des pirates dans Black sails; Le style! Oh oui, toutes et tous sont badass, avec des attitudes, des postures, et des looks impressionnants. On le remarque, les personnages principaux et secondaires se caractérisent nettement face aux gens du commun, et même aux Anglais, tous en uniforme.

Pour incarner des pirates dans Black sails, je suggère d’utiliser 7 points de création, tout en maintenant la norme à 6 pour les figurants. Ce sont en effet des super-héros, capables de prouesses incroyables, grâce à une farouche volonté de vivre libre. Cela doit pouvoir se refléter dans leurs capacités. Un dernier point; Ils et elles devraient pouvoir déjouer la mort en sacrifiant par exemple 4 jetons noirs. Leur mort serait alors certaine… Mais en fait pas du tout!

3 commentaires sur “Black sails, une série pour Comme à la télé!

Ajouter un commentaire

  1. J’avais tenté le premier épisode, mas je n’étais pas dans l’humeur. Peut-être aurais-je changé d’avis une fois plus dans les envies de « croisières ».

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :