Alpha flight, en slip dans le grand nord!

alpha-flight

Coucou mes p’tites patates au sirop d’érable! Eh oui, aujourd’hui c’est un retour au début des années 80, avec un petit article concernant un groupe de super-héros/ héroïnes de chez Marvel, qui aura connu de nombreuses moutures, et dont l’heure de gloire sera restée coincée à l’époque des pin’s et des synthétiseurs à outrance. Alpha flight donc, ou la Division Alpha, fut crée par John Byrne, scénariste et illustrateur qui contribua grandement aux belles heures de la maison des idées.

Nous découvrons le leader de cette équipe alors qu’il part chercher Wolverine chez les X-men, réclamant sa présence au Canada, où il aurait laissé deux ou trois trucs en plan. James Hudson s’avère être un ami de Logan, mais leurs retrouvailles se passent assez mal. Quoiqu’il en soit, l’idée d’un super groupe canadien est lancée, et un titre lui est rapidement consacré. Sur la trentaine d’épisodes concoctés par Byrne, nous découvrons des équipiers commandités par le gouvernement, mais opérant en petites unités, souvent des duos ou des trios, avec des histoires centrées sur les problèmes et le quotidien de chacun. Les personnages diffèrent suffisamment du reste de la production pour intriguer, et les inévitables crossovers qui s’ensuivent amènent toujours un ton bien particulier.

Alpha Flight #10

Le roster original d’Alpha flight s’étoffe souvent de recrues ponctionnées sur d’autres divisions, gamma et bêta, qui auront parfois droit à des moments de gloire, ou devenant simplement les méchants de ce grand nord dont on ne verra finalement pas grand chose. Avec trois membres plutôt tournés vers l’aspect mystique du marvelverse, de nombreux ennemis de la division viennent de dimensions spirituelles et représentent des forces primordiales et destructrices. Beaucoup des arcs d’Alpha flight se concentrent cependant sur des dissensions internes et politiques, voyant rapidement la fin de Vindicator, chef de groupe, remplacé par son épouse, Heather Hudson. Au-delà des années 80, plusieurs tentatives pour relancer le titre échouent, et malgré de nombreux retours positifs, Alpha flight est vite abandonné au second plan, n’apparaissant sporadiquement que pour des instants dramatiques, comme durant la guerre divine initiée par Amatsu-Mikaboshi, ou l’arc Fear itself.

Je ne peux que vous recommander les premiers arcs de John Byrne concernant Alpha flight, ils ne sont pas très longs mais offrent des histoires intéressantes, mettant en scène des personnages originaux, travaillant ensemble souvent sous la contrainte. On sent une tentative d’amener un peu de maturité dans le récit super-héroïque, ainsi que des thématiques peu abordée chez les super groupes. J’ignore si l’ensemble des épisodes d’Alpha flight sera un jour compilé en intégrales, l’équipe apparaît cependant dans le tome 2 de Uncanny X-men.

48bc7f8e5c35d662da3de766ee8064ae

Un commentaire sur “Alpha flight, en slip dans le grand nord!

Ajouter un commentaire

  1. La division alpha… ce n’est pas le groupe auquel j’aurais pensé pour faire un article. Mais là en fait je suis curieux, car je ne connais pas les runs de Byrne.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :