Russian railroads, pressé de le prendre, ce train!

756-Russian-1

Coucou mes p’tites patates russophiles! Tel un faucon guettant l’apparition des oreilles de lapinou dans la plaine, je surveillais le passage de ce jeu à portée de mains et de porte-monnaie, compilant une quantité imposante de bons retours en prenant mon mal en patience pour y jouer. C’est chose faite, plutôt deux fois qu’une, grâce à un excellent voisinage! Je vous touche donc deux ou trois mots au sujet de Russian railroads, de Helmut Ohley et Leonhard Orgler, deux auteurs spécialistes des jeux de trains, édité dans la francophonie par Filosofia.

Il y a des jeux que l’on a l’impression de parfaitement connaître avant même que leur boîte ne s’ouvre, cela est parfois dû au rendez-vous attendu avec la mécanique d’un.e auteur.e, parfois c’est tout simplement inexplicable. Ce fut ce dernier cas pour moi et Russian railroads, qui il faut bien l’avouer, ne brille sûrement pas par une originalité folle.Et pourtant, ce « simple » jeu de placement d’ouvriers offre des sensations que je n’ai que trop rarement ressenti ces dernières années. L’expression « les places sont chères » s’adresse autant à l’Arena proche de Bordeaux, qu’à Russian railroads, où nous allons devoir collecter des roubles, des meeples supplémentaires, des locomotives ou encore des rails. Tout cela pour marquer des points de victoire, et en faisant le choix à chaque tour de choisir des actions puissantes, mais gourmandes en meeples, ou moins fortes, mais permettant de multiplier les possibilités de jeu. Je retrouve un peu de la tension liée à ces choix dans le récent Underwater cities (un article par ICI), mais dans Russian railroad, point de trente tours pour se construire sa machine à points, mais plutôt six! Donc oui, chaque meeple part sur le plateau central avec un petit mot d’encouragement, pour bien faire son job.

pic2480903

Du placement d’ouvriers, pour marquer des points de victoire, ok, c’est en effet la base. Sauf que l’on effectue un décompte à la fin de chaque tour, et qu’il ne faut donc pas dormir, chacune des actions devant compter dans la multiplication exponentielle. Car oui, il existe de nombreuses manières de marquer ces fichus points, en jouant sur les qualités de rails employés sur nos voies, comme sur la piste d’industrie, ou encore les conducteurs, offrant également des actions supplémentaires et personnelles. Il est en outre possible de récupérer au moins un objectif secret offrant lui aussi des points, si l’on s’est bien débrouillé. Et c’est déjà la fin de la partie!

De la tension à chaque tour, trop peu de ces derniers, et de très plaisant tours de plateau central, avec un jeton de score allant jusqu’à 400. La sensation de monter en puissance contribue beaucoup au plaisir associé à ce jeu, ainsi qu’à la guerre psychologique lorsque l’on parvient à s’échapper. Malgré mon peu de parties, il me semble que les scores restent suffisamment serrés, incitant à revenir rapidement sur ce décidément très bon Russian railroads!

pic2065367

7 commentaires sur “Russian railroads, pressé de le prendre, ce train!

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :