Naissance et apogée des empires… non il n’est pas long ce titre!

1348-Naissance-1

Coucou mes p’tites patates conquérantes! Ce jeu-ci, je l’ai dans ma ludothèque depuis un certain temps et ne le sort que rarement. Il est pourtant très bon, publié par un éditeur, Phalanx games, que j’aime beaucoup, pondu par un auteur expérimenté, Martin Wallace, mais voilà, le temps passe, les soirées jeux se succèdent, et les gros jeux experts se bousculent! Quoiqu’il en soit, je vais vous toucher deux ou trois mots concernant Naissance et apogée des empires!

Bon, clairement c’est un gros jeu de civilisation, avec de la tactique à penser à chaque tour, mais également et surtout, de la planification à long terme, plusieurs stratégies payantes étant possibles. Je n’ai que trois parties à mon actif mais j’ai pu constater que, contrairement à d’autres poids lourds du genre comme Through the ages (un petit article ICI), même en se voyant contrecarrer dans ses plans de domination mondiale, il est possible de se refaire. Pour moi un gros atout dans les jeux de plus de 180 minutes. L’autre gros point fort pour moi et qu’il n’y a pas de hasard dans Naissance et apogée des empires. Eh oui, c’est du jeu de civilisation, il y a donc inévitablement de la bagarre, mais nous partons ici en guerre avec des tuiles nous indiquant à l’avance combien de pertes chacun.e va subir. A chacun.e d’anticiper!

pic579078

On gagne évidemment des points de victoire à travers la suprématie territoriale, mais pas que. Il va être également possible de bâtir des cités, faire des échanges de ressources, contrôler des terrains ou développer des tuiles progrès. L’idéal étant évidemment de jongler harmonieusement entre ces nombreuses méthodes pour engranger du point. Et pour ce faire, une table d’actions assez originale nous permet de jouer une première fois comme on le souhaite, puis au tour suivant de possiblement refaire la même action, mais avec d’éventuels surcoûts liés à la position adjacente de méchants et méchantes adversaires qui voudront vider nos coffres. C’est bien pensé, et comme pour la résolution des combats, toutes ces manœuvres s’anticipent.

pic579080

J’hésite toujours avec les jeux de Martin Wallace, qui a pourtant pondu Brass ou Auztralia, le remake de son Study in emerald, j’ai toujours un sentiment d’inachevé dans les mécaniques, et c’est totalement subjectif. Ce Naissance et apogée des empires ne déroge pas mais je dois cependant lui reconnaître de l’originalité et à chaque fois, de la tension à chaque tour, même si ces derniers peuvent devenir terriblement longs. Je chipote bien entendu, et vous encourage à essayer ce très bon jeu de civilisation!

 

5 commentaires sur “Naissance et apogée des empires… non il n’est pas long ce titre!

Ajouter un commentaire

  1. ah! j’aimais bien le début avec la possibilité de se refaire et de ne pas subir une lente agonie prévisible pendant 3 heures ou plus. Mais, tu conclues d’une manière quin ne m’encourage pas.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :