Mercure [S.I.A.R]

space, Planet, Mercury, Black Background Wallpapers HD ...

Loin de toutes les zones de conflits des deux derniers siècles, Mercure et ses stations en orbite prospèrent sous la gérance attentive des IA vulcaniennes. La région est connue pour sa production d’énergie, sous la forme de faisceaux alimentant les stations vénusiennes ainsi que de nombreux centres de recherche disséminés à travers le système. Mercure dispose également de centres produisant les réacteurs et générateurs ensuite convoyés jusqu’aux unités de productions des keratsu.

ACNIOS est une IA planétaire comptant parmi les plus anciennes développées dans les laboratoires de Terra-Luna, deux siècles plus tôt. Particulièrement indépendante et brutale dans ses réactions, elle a fait de Mercure une zone neutre cernée de plusieurs sphères défensives automatisées, considérant tout intrus comme un ennemi. En vérité, nul organique ne s’est plus aventuré dans les entrailles de ce monde depuis plus d’un siècle.

Sci-Fi Space Shipyard - Pics about space

ACNIOS délègue toutes les interactions avec les mondes extérieurs à ses IA vulcaniennes, en charge du protocole et des relations avec les autres groupes d’IA en partance pour les systèmes stellaires proches. Mercure est l’unique fournisseur de réacteurs superluminiques, développés par ACNIOS lui-même, et la majorité des flottes encore en activité après la Troisième opposition nécessitent une maintenance spécialisée dans l’une des cales de radoub à la frontière mercurienne.

Les IA vulcaniennes descendent toutes d’ACNIOS et suivent pour la majorité les décisions de leur créateur. Elles se divisent entre les unités automatisées de la ligne Hélios, les énormes usines sous la surface de Mercure et les centrales orbitales régulant les flux d’énergie solaire inondant les stations du Bloc rouge.

A la frontière du secteur mercurien, les stations Hélios abritent des chantiers navals indépendants, de vastes ateliers et des entrepôts qui furent convoités par toutes les factions du système. Les synthétiques mercuriens sont réputés pour leurs alliages avancés, à base de nanomat exceptionnels, tributaires cependant d’une maintenance régulière dans les stations Hélios. Les vulcaniens maintiennent des contrats avec les principales keratsu vénusiennes et auraient des liens avec les Dragons, pourtant très éloignés. Les principaux clients de Mercure restent cependant les groupes d’IA stellaires, cherchant à assembler d’énormes essaims-porteurs, capables de transporter toutes les machineries nécessaires à l’établissement de colonies autour de nouvelles étoiles.

Les vulcaniens assurent également la promotion de leurs produits et ont approché les instances de l’OPMS afin d’offrir plusieurs réacteurs à fusion capables d’alimenter de petites villes. Les mercuriens emploient d’énormes chargeurs lourdement armés, et disposant de nanocoques se régénérant à un rythme particulièrement rapide. Même les plus gros croiseurs peinent à entamer ce type de vaisseau, pourtant élaboré comme de simples transporteurs.

Behind the scenes of Star Citizen's persistent world | Polygon

La planète Mercure n’a jamais été colonisée par les organiques, et ce fut ACNIOS qui vint le premier, amenant avec lui un essaim de petites unités automatisées dérobées en orbite de Terra-Luna, et qui servirent à l’assemblage de la première station orbitale. Depuis lors, la majorité des infrastructures planétaires sont enterrées sous la surface et forment une immense usine monitorée par ACNIOS en personne. On ignore combien d’IA l’assistent sur Mercure, mais quelques données ont pu être collectées par les renseignements vénusiens, indiquant la présence de plusieurs dizaines de milliers de robots en activité. Les défenses de la planète sont inconnues, mais des analyses indiquent une production d’énergie trente fois plus importante que celle de Terra-Luna et de Mars réunies. Ceint de plusieurs anneaux de satellites automatisés, la planète est une immense usine produisant aussi bien des nanomats que de la technologie de pointe dans le domaine de l’énergie. Le Virtuaspace mercurien est protégé par un étroit maillage de défenses imitant le rayonnement solaire et repoussant toutes les IA étrangères en incinérant leur code-source. Il est formé d’une infrastructure pilotant toute l’industrie planétaire et orbitale, avec un noyau hautement sécurisé où les chercheurs synthétiques œuvrent sans relâche au développement de technologies N-tech. Selon certains analystes vénusiens, les courbes mercuriennes de développement viseraient actuellement différents modèles de propulseurs hyper-quantiques, capables d’écourter grandement les trajets jusqu’aux étoiles proches. Après la Troisième opposition, plus aucun autre laboratoire ne travaille sur les problématiques N-tech et de nombreuses organisations tentent de négocier de nouveaux contrats avec Mercure, mais l’essentiel de la production reste réservée aux groupes d’IA organisant l’exode massif vers les systèmes stellaires proches. Beaucoup s’inquiètent de voir également partir ACNIOS et ses IA vulcaniennes, et l’idée de voir un tiers de la production énergétique du système solaire s’éteindre soudainement donne des sueurs froides aux plus optimistes des prospectivistes.

Amazing Science: Artificial Intelligence (AI) Postings ...Bien que les organiques soient absents de la région mercurienne, il existe quelques communautés nanobio regroupées sur la ligne HELIOS à bord de vieux navires arrimés aux principales stations et formant une interface utile pour certaines IA vulcaniennes. Bien que les ateliers et laboratoires leurs soient fermés, les clans NB mercuriens disposent de toutes les commodités ainsi que de la protection des IA face aux autorités des autres mondes. La station Héphaistos 3, un chantier spatial et une cale de radoub majeure sur la ligne, est également reconnue comme un lieu de rassemblement pour les nanobio en fuite. Et bien que les tribunaux privés puissent toujours lancer des mandats contre certains individus recherchés, nul ne s’est encore risqué à éprouver le droit d’asile offert par les IA vulcaniennes. Les règles d’admissions à bord des stations HELIOS restent cependant strictes, et la population NB doit se réguler sévèrement afin de pouvoir bénéficier de la protection mercurienne.

5 commentaires sur “Mercure [S.I.A.R]

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :