Gloomhaven, on the road again

pic2437871

Coucou mes p’tites patates donjonneuses! Oh oui, aujourd’hui c’est legacy! Je n’étais et ne serais toujours pas trop trop une patate chaude concernant les legacies, le principe de malmener du matériel ne me plaisant pas trop – les boîtes de miniville exceptées – et lorsque le sieur Coquidrak vint me voir en m’annonçant qu’il souhaitait monter une équipe d’êtres extraordinaires, voir mythologiques, pour tenter l’expérience legacy. J’ai hésité, tout comme Rambo, à aller au casse-pipe. Finalement, cela s’est fait, et nous avons donc entamé la longue campagne d’un bête dungeon-crawler, dans une boîte aux dimensions tout à fait indécentes; Gloomhaven!

Je dis bête dungeon-crawler, car vous pourriez être planté devant les tuiles de n’importe quel Descent, lorsque vous regardez le matériel de Gloomhaven. Oui, finalement ce n’est que cela, de la bagarre sur des ensembles de tuiles modulables… Sauf qu’en fait non, le gros bébé d’Isaac Childres est en réalité un monstre du genre, tant par son poids que par l’ampleur de son propos. Gloomhaven peut faire peur, et cela est tout à fait concevable, en ces temps de petits jeux mignons aux règles simplifiées et pleines d’aléatoire. Là, c’est vraiment du sérieux, et pour nous autres, ludovores aimant les belles mécaniques, ce n’est vraiment que du bonheur.

Screenshot_2019-11-30 Patate des ténèbres ( patatedestenebres) • Photos et vidéos Instagram(4)

Après une année et quelques dizaines d’aventures dans l’univers de Gloomhaven, nous venons enfin de terminer la campagne principale, avec pour simple conclusion : « A quand la prochaine? » car oui, le jeu est vraiment très addictif, avec des mécaniques qui, si elles ne sont guère originales, se combinent pour offrir une expérience de jeu parfaite, autour d’une coopération totale entre des personnages dont les particularités pourront désorienter aussi bien les novices dans le genre que les plus aguerris. Certains de ces personnages sont très (trop) spécialisés, et malgré l’évident travail sur l’ensemble, la summoner restera très complexe à jouer, par exemple. La traduction officielle arrive bientôt, je laisserai donc les expert.e.s du décorticage de règles faire leur boulot, pour ma part, j’ai plutôt envie de vous toucher deux ou trois mots concernant l’expérience Gloomhaven.

Les autres legacies s’approchant de celui-ci ne m’attirent toujours pas, même après une expérience ludique très positive, très similaire à celle d’une campagne de jeu de rôle sur table. Car oui, nous allons mener des aventures plutôt classiques, autour d’une trame scénaristique pas trop cohérente, mais tout cela passe au second plan tant l’effet de synergie entre les personnages fonctionne immédiatement. La progression en points d’expérience se traduit immédiatement par de nouvelles cartes de classe, nécessitant une réflexion tactique. Ajoutons à cela une amélioration du deck de cartes action, nous avons un étonnant effet wahoo que j’associe plus généralement avec du pur jdr. La difficulté de la majorité des aventures m’a toujours semblé étonnement bien calibrée, se reflétant en fonction du niveau du groupe. Un sacré équilibrage d’un ensemble de paramètres complexes.

Screenshot_2019-11-30 Patate des ténèbres ( patatedestenebres) • Photos et vidéos Instagram(5)Nous n’avons clairement pas optimisés nos raids dans toutes ces tanières pleines de méchants, laissant derrière nous de nombreux coffres. En voyant la pile de cartes d’objets encore jamais vus, il y a de quoi rager… Ou de quoi rassembler le groupe afin de préparer de nouvelles expéditions! Car oui, si la campagne principale en elle-même devient rapidement anecdotique, les aventures s’avèrent tendues à souhait, avec beaucoup d’incertitudes sur l’ensemble des sessions. L’aléatoire du deck d’action peut très bien être atténué, les tactiques coopératives au point, mais les adversaires ne réagissent pas toujours comme de simples bots, eux-mêmes possédant des deck de cartes pouvant nous surprendre. Les aventures se révèlent donc souvent pleines de surprises, et nécessitent un engagement certain, et une concentration de tous les membres du groupe, encore une fois rapprochant Gloomhaven d’un jeu de rôle sur table.

Screenshot_2019-11-30 Patate des ténèbres ( patatedestenebres) • Photos et vidéos Instagram(6)Les détracteurs du jeu parleront d’un prix exorbitant pour du jetable, et je peux très comprendre l’argument, mais Coquidrak aura prit le temps de tout photocopier afin de le proposer par la suite en occasion à bon état. Honnêtement, préférant me tourner vers le financement participatif, proposant des jeux plus audacieux et riches – mais souvent plus coûteux – cela ne me dérange plus de dépenser beaucoup pour une bonne expérience ludique, réduisant ainsi de manière drastique la quantité de jeux annuelle. Pour celles et ceux pouvant se permettre ce genre de dépense, je ne peux donc que vivement vous encourager à essayer Gloomhaven. Mais attention, c’est un très gros jeu, réclamant un investissement de temps et de motivation bien plus conséquent que pour la moyenne actuelle. Toute les sensations généralement associées au jeu de rôle sur table se retrouvent dans cette énorme boîte, ce qui reste un vrai tour de force!

Bien entendu, une fois la campagne terminée, Issac Childres nous propose de nouvelles aventures dans son univers sombre et violent; La première extension , Forgotten circles, nous offre une vingtaine de scénarios et une classe supplémentaire de personnage. Jaws of the lion sera donc bientôt là, proposant une préquelle à la grande campagne, et avec un set de règles simplifié. Et en attendant, il existe un jeu de plateau, nous impliquant dans l’édification de la cité éponyme; Founders of Gloomhaven, que je n’ai pas encore eu l’occasion d’essayer.

pic3268237

6 commentaires sur “Gloomhaven, on the road again

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :