Les sept cœurs de Corunarch #4

maxresdefault

Ascension, coup d’état

***

Floriane incarne Tarja, une humaine prêtresse du magma

Loïc incarne Ona, une demie-elfe barde ayant un grand savoir sur l’Âge vert

Gero incarne Yanaj, une guerrière humaine maniant un lotulis

Julie incarne Koroka, une naine barbare de Ledopolus

David incarne Syfaron, un humain sensei manifestant une lame psionique

***

C’est la saison des tempêtes dans la région de Balic, qui voit ses rues balayées par des vents violents, charriant la pulvre depuis la mer proche, toujours occupée par un nombre sans cesse croissant d’horreurs pulvérulentes. La cité vit au ralenti et les pjs guettent les occasions de faire prospérer leur position de citoyen.ne.s.

De nouveau convoqués au palais du Roi-sorcier, ce dernier leur confie la tâche d’escorter sa nouvelle main droite, le Prétorien Arijuno, d’un abord plus agréable que les précédents détenteurs de la charge. Il leur faudra braver les étendues désertiques jusqu’à la côté, où Andropinis officiera en personne afin d’accomplir un puissant rituel, octroyant ainsi à son fidèle serviteur de mystérieux pouvoirs. Les pjs devront cheminer par voie terrestre et défendre Arijuno, face à la menace de dangereux affranchis, menés par le mûl Yormo, jadis un gladiateur de Balic.

dark-sun-test-3

Le voyage ne devant se faire que sous de bonnes conditions climatiques, les pjs auront quelques jours à attendre avant qu’Arijuno ne vienne à leur porte afin de se faire escorter. C’est durant ce laps de temps qu’ils et elles seront abordés par un maître de l’Esprit et de la Voie, un esclave nommé Malkus, au service de la maison patricienne Oern. Les pjs n’ayant encore jamais rencontré de Patriciens depuis leur arrivée dans la cité, répondront à la convocation des patriarches de cette noble demeure.

Dans un jardin au luxe ostentatoire, Tarian et Queliart Oern recevront les pjs, usant de télépathie afin de communiquer avec eux, car comme le veut la coutume dans Balic, les anciens des lignées nobles règnent selon le bon vouloir d’Andropinis qu’à la condition de se voir priver de leurs sens de la vue, de l’ouie, ainsi que de la parole. Leurs yeux et leur bouche scellés de fils d’or et d’argent, les Oern parleront de révolte, comme récemment cela s’est produit dans la lointaine cité de Tyr. La mort du Roi-sorcier Kalak aura encouragée de nombreuses factions à revoir leur jugement sur la soi-disant immortalité des pairs du défunt. Bien entendu, la position des pjs à la court du roi en fera des éléments nouveaux à ne pas négliger, et les Patriciens leur proposeront d’éliminer la future main droite d’Andropinis, tandis qu’eux-mêmes prendront le pouvoir dans la cité, alors que le Roi-sorcier sera tenu loin des murs, en train de préparer le rituel à Oeskat. Les pjs accepteront de trahir leur bienfaiteur en échange de nouvelles promesses de richesses.

Dans le même temps, Yanaj sera contactée par Nooru et Caelaa, deux druides coruun cherchant à récupérer la matrice cristalline que les pjs auront inconsidérément cédés à Andropinis. Selon eux, il en ira de l’équilibre de la région.

ds_chariot

Profitant d’une accalmie entre deux tempêtes, les pjs escorteront Arijuno jusqu’au sanctuaire d’Oeskat, à une journée de là. Faisant tout pour se faire repérer par les affranchis afin de désigner ces derniers comme coupables de la mort de l’archonte, ils seront finalement attaqués par une forte troupe, menée par Yormo lui-même, appuyé par son frère-d’arme, le demi-géant Keskoro. Ona sera grièvement blessée dès les premiers échanges, Yanaj parviendra à se dégager, la charger sur son kank et filer vers Balic pour y trouver un soigneur. Les autres membres du groupe seront dépouillés par les affranchis, mais Yormo les laissera repartir en paix, une fois Arijuno éliminé.

Le coup d’état des Patriciens aura provoqué un grand chaos dans la cité. Les Prétoriens se battront entre eux, des mercenaires dans les rues du haut-quartier ne faisant qu’ajouter au désordre. Les pjs profiteront de l’absence d’Andropinis afin de tenter de récupérer le Vordokorion, ils auront en effet croisés Nooru et Caelaa, qui auront soignés Ona avant de réitérer leur demande afin d’obtenir la puissante matrice cristalline.

Kalak

Les pjs saccageront les appartements du Roi-sorcier mais ne trouveront pas la relique. Leur pillage des lieux prendra néanmoins bien trop de temps, et Andropinis, ne voyant pas arriver son serviteur, sera de retour. Constatant la trahison des pjs, il les projettera au bas de la falaise sur laquelle se dresse son palais de marbre blanc. Les druides coruun seront cependant à portée pour ralentir leur chute, et les mener loin de leur ancien maître.

Désormais privé de citoyenneté, recherchés pour trahison, les pjs se trouveront isolés dans les étendues sauvages, à la merci des serviteurs d’Andropinis.

5 commentaires sur “Les sept cœurs de Corunarch #4

Ajouter un commentaire

Répondre à latortuestellaire Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :