Meridian, des îles dans le ciel

Coucou mes p’tites patates flottantes! Allez, parlons comic book pour changer! Attention, pas de la bd du moment, House of X/ Power of X, le Commis des comics le fait bien mieux que moi. Non, j’ai plutôt envie de vous parler d’un titre de chez Crossgen, une petite maison d’édition qui fit malheureusement faillite, en laissant bon nombre de séries sur le carreau, comme celle-ci; Meridian, de Barbara Kesel et Steve McNiven.

Meridian donc, de quoi ça parle? Eh bien du monde de Demetria, qui après un mystérieux cataclysme, à vu une partie de son intégrité se mettre à flotter dans le ciel, formant de véritables archipels d’îles en suspension. Un minerai spécifique permet de faire voler les nefs permettant aux communautés de mener leurs petites affaires. Des populations vivent toujours à la surface, mais nous n’en apprendrons pas beaucoup à leur sujet. Nous suivons les histoires entremêlées de Sephie, jeune Ministre de Meridian venant d’être nommée à ce poste après la mort de son père, et de son oncle Ilahn, Ministre de Cadador. Ce dernier est le « méchant » de l’histoire, cherchant à imposer une industrialisation excessive aux îles qu’il veut unifier sous son règne, et bien entendu Sephie va s’opposer à lui.

Du très classique donc, entre la jeunesse en quête de liberté et le conservatisme expansionniste au sein d’une même famille. Sauf que nous sommes dans l’univers Crossgen, qui liait toutes ces séries entre elles par l’apposition de mystérieuses marques, conférant des pouvoirs, de grandes responsabilités, ainsi que des conseillers cherchant à mener une sorte de cruelle partie d’échecs à l’échelle de l’univers. Sephie et Ilhan reçoivent donc ces marques et vont s’affronter sans relâche, jusqu’à rencontrer d’autres porteurs de marques, puis finalement affronter un ennemi terrifiant, la Négation. Malheureusement, la série, comme toutes les autres, cessera brusquement.

Du comic book nous sortant des habituels clichés avec des gens détruisant tout en portant des slips colorés, voilà qui fait du bien! Cela ne va jamais bien loin, mais les intrigues autour des deux protagonistes sont bien ficelées, avec une bonne gestion des personnages, qui n’auront malheureusement pas l’opportunité de beaucoup évoluer. La richesse de Demetria ne sera non plus jamais exploitée, mais que cela ne te dissuade pas de lire cette série, ma p’tite patate! Le thème est original, l’histoire reste bien plaisante, mais très vite, il faudra étendre la lecture à l’ensemble des séries Crossgen, étant toutes interconnectées à un moment ou un autre. La cosmogonie se développe tardivement avec the First et Negation, faisant passer Meridian au second plan, mais l’écriture de Barbara Kesel se tient à ses intrigues propres. Les changements d’artistes au niveau des illustrations peuvent malheureusement faire décrocher, mais encore une fois, voici donc une très chouette série orientée fantastique.

5 commentaires sur “Meridian, des îles dans le ciel

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :