D&D&D, une époque rôlistiquement intéressante.

Coucou mes p’tites patates multicolores! La semaine dernière, sur le site de Wizards.com était publié un article vantant la bonne intégration du mastodonte DD5 dans l’ère du temps. Alors oui, déjà ma p’tit patate, tu découvres probablement avec effarement que je continue à lire des articles liés aux épouvantables grosses franchises, tandis que je prône volontiers un loisir plus amateur, moins consumériste. Oui ma p’tite patate, Donjon et Dragon, c’est MON jeu depuis plus de trente ans, et donc même si je n’achète plus aucun livre de ces rouleaux compresseurs, je continue à mener et à proposer des aventures dans leurs univers.

Bref! Un « D » pour diversité. C’est la com’ moderne, il faut le clamer, alors qu’en effet pour D&D, les efforts pour un poil plus de diversité et de profondeur sont menés depuis un bon moment. La question raciale, je n’ai pas envie de l’aborder dans la vraie vie, elle est brouillée, sciemment, par les médias ainsi que celles et ceux ayant un avantage à tout embrouiller, à faire réagir via l’émotionnel. L’intolérance, c’est mal, oui d’accord, mais cela nous concerne toutes et tous, pointer du doigt les nazillons et autres mous du bulbe ne fera qu’attiser un peu plus les vilaines émotions. Bref (bis)! L’article de Wizards n’est donc pas super intéressant en lui-même, mais à le mérite d’exister. Cela étant, c’est bien la proposition du staff d’offrir une vision plus fouillée des orques et des elfes noirs qui m’aura fait prendre conscience de la chose.

Les habitudes de jeu évoluent. A un rythme minéral je te l’accorde, ma p’tite patate, mais je lis et entends régulièrement des anecdotes positives et pédagogiques, comme ce père faisant jouer ses enfants, qui bien entendu massacrent du gobelin, jusqu’à ce que nos vaillant.e.s héros et héroïnes entendent une petite voix d’un bébé gob appelant sa maman – si tu te reconnais, saches que tu es désormais élevé au grade de Tétra-patato-Grammaton – voilà à quoi peut servir le loisir, voilà comment enseigner des valeurs importantes, de la tolérance, en amenant du questionnement. Un camarade a récemment tenté l’expérience FATE – oui oui, je sais, ma p’tite râleuse, c’est pas du jdr, patati, patata – en proposant un questionnaire pour connaître les sujets que les participant.e.s préféraient voir éviter. Malheureusement, et sans surprise, toutes les thématiques importantes ont été cochées, y compris l’esclavagisme et la romance. Non. Les outils de prévention comme la X-card sont nécessaires lorsqu’ils concernent des trauma personnels, mais ne doivent pas servir à éviter d’aborder des aspects compliqués, violents et perturbants.

Malgré tout, et j’en reviens finalement au sujet de cet article, la diversité est une notion complexe, le jeu de rôle est un très bon outil pour en faire le tour, amener de la réflexion, quitte à choquer pour justement pouvoir en discuter, soit directement durant la session, via nos personnages qui deviennent autant de filtres, permettant d’aller loin et d’aborder les « problématiques« , puis et ou, revenir sur ces sujets après la session. Bon alors bien entendu, ma p’tite patate, pour faire tout cela, les gens doivent s’entendre, mais surtout s’écouter. Là est tout le réel problème je suppose, chacun.e cherchant plutôt à se faire reluire l’égo en préparant une salve de phrases toutes faites, mais c’est là mon opinion du genre humain, découlant de mon expérience personnelle. Pour continuer sur une note que je veux positive et constructive, oui, ce loisir est un formidable outil pour faire parler les participant.e.s, cela demande en amont un travail très différents de ce à quoi nous étions jusqu’alors habitué.e.s, car tu sais ce que je pense des aventures linéaires, de l’usage abusif des dés, et de ces démiurges planqués derrière leurs paravents. Oui ma p’tite patate, tout ceci est l’œuvre du Diable. Bien évidemment. Exagération? Non pas du tout. Plus sérieusement ma p’tite patate, joue comme tu veux! Mais par pitié, vois le loisir comme un bon moyen d’amener justement un peu plus de diversité, pas seulement avec des couleurs de peau ou des attitudes particulières. Sans aller à t’inscrire au Cours Florent, incarne ton personnage, ne te contente pas des valeurs chiffrées, mais sculpte une personnalité originale, joue sur des faiblesses, tu vas voir, c’est très souvent libérateur, et la personne planquée derrière son écran, si elle est attentive, à l’écoute, va te suivre et te soutenir dans tes moments à toi. Je sais que tu aimes faire la bagarre, ma p’tite patate, mais le jeu de rôle peut offrir tellement plus que de la violence primaire. Et pour cela, il faut des univers riches, complexes, comme l’est nôtre monde. Non, évidemment que les orques ne sont toutes et tous « méchants », c’est un stéréotype idiot. Bien entendu que les gobelins possèdent des structures sociétales différentes selon les régions.

Et pour conclure (enfin), je vais prêcher pour ma paroisse, en prononçant les deux mots magiques de ces temps nouveaux et passionnants pour notre loisir : Narration partagée. Car oui, tu t’en rends compte, l’ère du MJ tout puissant est révolue. Tu dois l’aider dans son travail, à cette pauvre âme solitaire, en proposant avant, pendant et après les aventures de ton personnage, des idées, des envies, des souhaits, qui te permettront, ma p’tite patate, d’apporter un peu de toi dans le décor. C’est tellement plus intéressant ainsi. Et du coup, si une thématique comptant pour toi n’est pas abordée par le narrateur ou la narratrice, touche lui un petit mot à ce sujet, et aide à intégrer ton bazar dans l’aventure! Tu vois bien qu’ensemble, c’est bien plus sympathique, tant dans le jeu de rôle que dans la vraie vie!

6 commentaires sur “D&D&D, une époque rôlistiquement intéressante.

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :