Dream a tree, aider les écureuils!

Coucou mes p’tites patates sautillantes! Alors oui d’accord, c’est un démarrage de semaine tout en douceur, je ne vous présenterai pas le dernier 4X à durée de partie de douze heures, mais plutôt celui-ci, Dream a tree, de Can Seixanta, chez Londji, un petit éditeur espagnol. C’est un coopératif familial dans lequel il nous faudra employer toutes les tuiles afin de permettre à tous les écureuils de regagner leur maison dans l’arbre. Non, on ne peut pas faire de crassouilles, même si j’imagine sans mal les esprits retors de certain.e.s ludovores envisager un mode chacal, c’est un petit jeu rapide et à partir de 3 ans, donc pas de fioritures, des règles minimalistes et une expérience ludique toute légère.

J’avais surtout envie de t’en toucher deux ou trois mots, ma p’tite patate, car cela me semble important de mentionner de petits éditeurs, de petits jeux, plutôt que toujours chercher à poster sur les nouveautés, que l’on retrouve au même moment sur tous les blogs et toutes les chaînes liées au loisir. L’uniformisation est bien triste, générant des vagues de communication et de hype autour de titres probablement bons, mais polarisant bien trop une communauté, à laquelle j’appartiens, plus concernée par le consumérisme que par le décorticage des jeux en eux-mêmes. Dream a tree est bien entendu un jeu enfantin, trop léger pour la majorité des ludovores, mais il offre pourtant une mécanique de placement éprouvée, du beau matériel et possède une identité graphique bien à lui. Des arguments lui faisant tout autant mériter une mise en lumière que n’importe quel autre produit ludique.

Même si j’ai plutôt tendance à me tenir à l’écart de la communauté ludique, j’ai envie d’encourager celles et ceux se décarcassant pour offrir du beau contenu, faire des montages originaux, comme les photos sur-saturées de Ludigurl, ou le travail impeccable de Girl dot game, mon regret tout personnel étant que j’aimerai tellement voir de temps à autre des présentations de jeux différents, provenant de petits éditeurs, si possibles locaux, d’autres acteurs et actrices du loisir. Tout cela, j’ai bien envie de le porter, en sachant bien que je ne ferai probablement aucune vue, mais tant pis. Mettre en avant des créations comme Dream a tree me semble important, plus encore en ces temps d’uniformisation de l’information ludique.

Dis-moi donc ce que tu en penses, ma p’tite patate! J’ai souvent un sentiment d’incompréhension face aux réflexes de notre communauté ludique, plus encore qu’avec celle du jeu de rôle, et même si j’y vois les habitudes consuméristes de notre société, j’aimerai vraiment savoir si découvrir du contenu mettant en lumière de tout petits éditeurs, des jeux d’années précédentes ou encore des acteurs et actrices ludiques non « célèbres » te ferait envie.

12 commentaires sur “Dream a tree, aider les écureuils!

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :