Sérialbdomadaire #35

Coucou mes p’tites patates sérivores! Juin-Juillet sont des mois un peu pauvres en séries bouleversant le média et donnant de violentes émotions, j’en ai profité pour ma part afin de rattraper mon « retard » sur certaines que j’aime bien.

Godfather of Harlem : J’ai donc visionné les derniers épisodes de la saison 1 de cette préquelle au film American gangster, de Ridley Scott, produite par Epix et avec une impressionnante brochette, dont Forest Whitaker, Vincent D’Onofrio, Giancarlo Esposito ou Ilfenesh Hadera. La saison se termine par l’assassinat de JFK, et nous montre la montée en puissance du gangster noir Bumpy Johnson, bien trop lié à la Cosa nostra et devant se mesurer à Vincent Gigante. Guerre des gangs sur fond de problématique raciale faisant cruellement échos à ce que nous continuons à vivre, voilà une série somme toute plutôt classique dans son traitement, incluant toutes les personnalités historiques des sixties et développant une galerie de personnages aux fortes personnalités. Pas de grandes surprises ni de cliffhangers, mais un très bon rythme et des conflits moraux individuels brouillant les lignes.

Doom patrol S02E04 « Sex patrol » : Retour des dannyziens afin de trouver une solution au petit problème de Danny la Brique, la solution proposée est bien entendu d’organiser une fête en son honneur, et bien entendu que tout dérape rapidement en un nouveau joyeux bordel! Autant la série Legion partait elle aussi dans le grand n’importe nawak mais basculait vite dans l’ennuyeux, autant les courts épisodes de Doom patrol permettent de partir dans les délires les plus fous, comme ici l’orgasme mental de Rita attirant un démon du sexe pouvant détruire le monde. Heureusement que les personnalités multiples de Crazy Jane viennent régler le problème, appuyées par les… Sex-men… Autant le comic book est sympa, sans plus, autant le côté barré a ici été mis en avant par tout un casting bien savoureux.

Yellowstone S03E03 « an acceptable surrender »: Menée par un Kevin Costner tout en rugosité, la saison 3 de cette série produite par Paramount network continue à proposer une vision violente, quasi-crépusculaire, d’un Montana déchiré entre promoteurs immobiliers et propriétaires terriens. Pour nous autres qui ne vivons pas dans la société américaine, les comportements des personnages semblent fous, avec ce recours à la violence presque permanent. Les armes abondent, un système judiciaire corruptible ouvrant régulièrement la voie à des arcs se terminant dans le sang. Malgré cela, cette nouvelle saison démarre avec de belles émotions, un adversaire apparemment impossible à combattre pour la famille Dutton, se remettant à peine de la violence venant de la frapper en fin de saison précédente. Une très chouette série en tout cas!

3 commentaires sur “Sérialbdomadaire #35

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :