Electropolis, haute tension dans la ville!

Coucou mes p’tites patates sous tension! Bon, oui je sais qu’en découvrant l’illustration de ce jeu, le premier réflexe pourrai être de détourner le regard et retourner jouer à des choses bien plus colorées, si possible avec des chatons dedans. Mais je t’assure, ma p’tite patate, que cet Electropolis est tout à fait plaisant, avec même des couleurs à l’intérieur, si si!

Dernier jeu de l’éditeur taiwanais Homosapiens Lab, par les auteurs Chang Yu Di, Ku Chun Wei, Wang Liang et avec des illustrations de Freepik et Masha Tace, Electropolis vous fera probablement penser à un mélange de Haute tension (un article ICI) et Quadropolis (un article ICI), voir même quelque part un peu à Ginkgopolis. Et en effet, nous allons retrouver dans ce jeu de développement d’un réseau électrique performant et écologique quelques vieux réflexes associés à ces jeux. Cela étant, la saveur d’Electropolis lui appartient en propre, et si nous allons bien devoir poser des tuiles, la mécanique pour obtenir ces dernières est intéressante.

Nous jouerons sur deux pistes permettant de prendre un certain nombre des tuiles disponibles pour le tour – il y en aura huit – plus nous jouerons rapidement, moins nous aurons de tuiles. Oui mais au moins nous pourrons choisir véritablement les plus intéressantes… Sauf que pas assez de tuiles sur le plateau et des espaces vides entraînent à la fin du jeu des points en moins. Casse-tête classique, mais très plaisant à prendre en compte dans ce jeu de pose, où il nous faudra combiner le plus harmonieusement possible, grâce à des cartes, un ensemble de tuiles amenant les points de victoire. Outre les cartes à prendre pour soi-même et définissant les combos à faire sur le plateau, d’autres cartes sont des objectifs communs, amenant un peu plus de complexité durant la partie. Quelques contraintes inhérentes aux tuiles, et voici donc Electropolis!

Mes p’tites patates, voici donc un bien joli jeu, à l’esthétique épurée comme j’aime, et avec des règles simples, un rythme rapide et plein de nervosité, sans fioritures et donnant envie d’y revenir rapidement, d’autant plus que les parties ne se prolongent guère au-delà des 60mn. Alors oui, probablement que Quadropolis est plus fun que cet Electropolis, bien que le combotage de tuiles soit assez semblable. J’ai surtout un petit doute sur la rejouabilité de celui-ci, bien que plusieurs pistes pour scorer se dessinent rapidement.

4 commentaires sur “Electropolis, haute tension dans la ville!

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :