L’art de la pose, de Florence Rivières

Coucou mes p’tites patates esthétisantes! Il y a des gens sur cette planète qui me fascinent. Pour une raison ou une autre, la simple conscience de leur présence stimule ma créativité, qui est l’unique raison me donnant envie de séjourner par ici – avec le fromage – ces personnes sont souvent à des années-lumières de ma sphère créative, et justement, à travers leurs créations, leur propos, parfois même simplement leur manière d’être (ou paraître), ce sont elles qui m’apportent des embryons d’idées, de la matière pour travailler, avec au final des espèces de pauvres hommages en leur honneur. La mode est aux classements – n’ai crainte, ma p’tite patate, point de cela ici – mais sans hésiter, je place Florence Rivières dans mon top 3 des muses tout à fait inspirantes.

Peut-être ne la connais-tu pas, ma p’tite patate, c’est une grave lacune qu’il te faut combler en allant sur son site, ICI! Comédienne, réalisatrice, modèle et donc autrice, avec cet ouvrage surprenant qui est présenté comme un manuel du comment devenir un modèle alternatif, c’est-à-dire en ne passant pas obligatoirement par le réseau des agences, à partir de l’expérience de l’autrice. Pièges à éviter, fauxtographes à fuir, tout cela forme une lecture clairement très utile pour qui souhaite s’engager dans cette voie. Ce n’est pas mon cas, ayant comme Dracula et consorts une phobie de me voir dans un miroir, mais je me devais de comprendre un peu plus cette personne, dont les œuvres me plaisent tant. Et donc coup de massue. Je me suis retrouvé happé par le propos de Florence Rivières, qui ne dit rien de révolutionnaire, entendons nous bien, mais parle de son expérience, en tant que modèle, en tant que femme, avec un raisonnement donnant matière à réflexion à tous les coins de pages. Je ne suis pas fan des biographies ou des pamphlets féministes, ici avec cet Art de la pose, j’ai l’occasion de saisir des notions que je connais, en les voyant portées simplement, par des propos construits, via le prisme d’une personne dont j’aime le travail. Il n’est pas question de déballage d’une vie privée, mais vraiment d’une narration argumentée, puisant dans bien des références, afin de dresser un constat, également un contexte. Tout cela est passionnant, donne matière à réflexion autour de ce foutue patriarcat, le pouvoir de l’image, les normes sociétales. Une lecture que je savais nécessaire.

Enfin voilà, je te recommande donc vivement l’Art de la pose, ma p’tite patate. D’ailleurs, utilises plutôt les liens dans cet article pour aller le commander, car si tu google ce titre, tu aura une liste conséquente de couvreurs dans différentes régions de France, et cela reste bien utile si tu as un problème de toiture, c’est certain, mais enfin tu n’aura pas ton exemplaire de ce très bon bouquin, que tu peux donc trouver ICI. Je précise pour les esthètes qu’un bon tiers du livre est occupé par des photos, de et/ou avec Florence Rivières, un argument qui je pense suffit à lui seul pour faire le petit effort d’aider une artiste en ces temps compliqués.

Voilà, un autre pauvre hommage mal ficelé à une personne importante pour mon univers créatif de patate! Cela me tenait à cœur de te présenter cette artiste couteau-suisse, et d’ailleurs, pour les trois pelés et un tondu qui me suivent ici, avez-vous également des personnes, proches ou non, vous apportant de l’inspiration? Je suis curieux de savoir si cela est une pratique courante, de puiser dans la créativité d’autrui pour nourrir la sienne.

3 commentaires sur “L’art de la pose, de Florence Rivières

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :