Tenet, pas le temps de niaiser!

Coucou mes p’tites patates entropisées! Bon eh bien c’est fait, j’ai enfin visionné Tenet, de Christopher Nolan, avec un casting cinq étoiles, une musique de fou, et donc un scénario jugé tarabiscoté par une moitié de mes retours, incompréhensible pour l’autre moitié. Clairement, tarabiscoté, il l’est, mais j’ai pour ma part plutôt vu un classique film d’espionnage, saupoudré de science-fiction originale et allant jusqu’au bout de son propos.

C’est probablement le film le moins intéressant que j’ai vu à ce jour de ce réalisateur. L’histoire est prenante, je passe sur ce rythme étrangement effréné pour aller directement au manque évident de consistance des personnages. Tout va trop vite, et je ne me suis finalement attaché à aucun des protagonistes. Le scénario est finalement très simple, avec juste quelques effets de manche qui m’ont semblé tomber à plat. Difficile d’appréhender cette entropie inversée, mais à la rigueur, pourquoi pas. Non vraiment, j’ai eu la sensation d’un film bâclé, alors que la structure est en place, et que des moments d’intensité dramatique sont marqués, je n’ai pas frissonné pour le devenir de ces personnages, et le final m’a fait l’effet d’un twist raté.

Tenet, mauvais? Sûrement pas, mais je n’ai finalement rien ressenti, tout du long, hormis une excellente maîtrise technique et une gestion de la cohérence interne. C’est à mes yeux déjà bien plus que la majorité de la production hollywoodienne actuelle, mais nettement insuffisant pour m’envoyer du rêve. Dommage. Finalement, il y a peu à dire sur ce scénario d’espionnage, l’opposition aux personnages est faible, menace diffuse et jamais très présente, la résistance dans le présent dispose de ressources lui permettant de contourner tous les obstacles, sans que l’on n’en sache pas plus. Les protagonistes ne sont que des enveloppes, passant leur temps à s’expliquer des bribes de connaissances afin d’épaissir le mystère autour de cette guerre du futur. Des techniques narratives classiques, mal employées et ne soutenant aucun drama. Reste que le film est beau, avec une musique que je reprendrai sur ma clé USB « ambiances futuristes ».

4 commentaires sur “Tenet, pas le temps de niaiser!

Ajouter un commentaire

  1. Alambiqué, je le concède. Et il faut bien reconnaître que cette déclinaison scientific-temporelle d’un bon vieux JB manque de profondeur. Ça ne vaut pas 007 étoiles, mais c’est du Nolan pur jus, on y retrouve tout ce qui fondé ses films précédents. C’est quand même sacrément bien exécuté et au-delà de la moyenne ordinaire du blockbuster.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :