d6 intégwoal, le générique c’est fantastique!

Coucou mes p’tites patates non-polyédriques! Retour aujourd’hui sur un vieux de la vieille, un système générique – la moitié des râlistes viennent d’arrêter de lire – old school, mais porté par une communauté de fans, l’Open d6. Proposé en français par Studio9 sous le nom d6 intégral, ce système, à base de dés à 6 faces donc, nous arrive des âges mythiques des débuts du jeu de rôle, et se voit associé depuis longtemps à la franchise Star wars. Mais beware, mes p’tites patates! Tandis que Edge bascule vers le côté Obscur en refondant le système de jeu en y incluant toutes sortes de polyèdres colorés et onéreux, d6 intégral lui, propose des gammes originales, complètes, et totalement adaptables à vos envies rôlistes!

Je préfère le dire maintenant, je n’aime pas le système d6. Pas lui en particulier, mais l’ensemble des systèmes nécessitant des jets de dés définissant les réussites/ échecs. Rien de pire à mes yeux pour casser le rythme d’une scène. Malgré cela, je continue à jouer à D&D, Cthulhutech et à essayer de jolies choses telles que Blacksad ou Würm. Et donc l’Open d6. J’y ai énormément joué, lorsque Star wars est arrivé par chez nous, pour ensuite le retrouver régulièrement, adapté à d’autres univers. Moi-même, j’ai adapté Planetary, les archéologues de l’étrange, le comic-book de Warren Ellis et John Cassaday, ICI, avant de développer mon propre système générique, DUDi (Découvrons nos Univers, Développons nos Imaginaires).

Mais tant qu’à faire du jeu de rôle, autant en effet pratiquer le loisir avec le dé le plus communément répandu – sauf si vous êtes un.e égyptien.ne dans la lointaine antiquité – cela permet d’avoir le matériel de base en pillant les petits chevaux de papy, et de profiter d’une matière première disponible en ligne et en quantité plutôt prodigieuse. Studio9 pour sa part propose un grand univers de science-fiction, Galaxies, que je trouve classique mais très complet, et bien fichu, Tecumah gulch, ambiance far west, et plus récemment, Verne et associés 1913, un univers très sympathique pour rejouer la Ligue des gentlemen extraordinaires, peut-être en un peu moins trash que la version comic book d’Alan Moore! J’y ai retrouvé la saveur du Aventures extraordinaires et machinations infernales, de l’époque Simulacres – tu as la ref si tu es vieux! – et le système d6 se prête en effet assez bien à cette transposition dans une ambiance à la Jules Verne.

Enfin voilà pour Studio9, je n’ai pas d’actions chez eux, inutile de leur faire trop de pub, mais leur catalogue autour du d6 intégral est très intéressant, permettant à celles et ceux voulant découvrir le jeu de rôle de débuter à un prix raisonnable et surtout, avec un système relativement léger, et adaptable à toutes les envies! Des arguments poussant à la consommation – c’est moche – mais bien plus pertinent que l’enfermement dans des gammes coûteuses et ne permettant pas cette liberté d’adaptation et de changement. Les créations francophones d’univers avec Open d6 sont nombreuses, il suffit de farfouiller un peu, et c’est encore plus impressionnant pour les anglophiles, qui trouveront de petites pépites dans tous les genres possibles, le plus souvent gratuitement, ou contre une petite pièce. D’ailleurs, D6 intégral se trouve également gratuitement, ICI, ce qui permet de se lancer rapidement dans la création d’univers sur mesure.

Ah oui, dernière chose; Pour celles et ceux souhaitant découvrir le fabuleux loisir du jeu de rôle, surtout, faite vous votre propre opinion concernant les jeux et systèmes. Comme dans tous les domaines ludiques et culturels, le jeu de rôle est frappé par ce fléau qu’est la surconsommation, et l’attrait de la « nouveauté » incitera souvent les rôlistes que vous croiserez à vous affirmer avec leurs grosses voix que Warhammer version 18 est la référence, que D&D c’est de la merdre – oui, Jean-Pierre Coffe était sûrement rôliste – ne vous laissez pas influencer. De nombreux auteurs et autrices, même certains éditeurs, jouent le jeu et proposent des créations gratuites sur le net, toutes les licences les plus importantes sont OGL de nos jours, ou adaptées pour l’être. Le jeu de rôle est un loisir universel, pas besoin de dés coûteux, de livres cartonnés avec des pages en papier glacé tout en couleur, cela est joli pour caler des bibliothèques, mais en jeu de rôle, c’est votre imagination collective qui vous fera vivre les plus belles expériences, voir même, qui vous aidera à évoluer en tant qu’individu. Ne vous ruinez pas pour ça, profitez de la générosité de celles et ceux qui continuent à créer pour les autres – n’hésitez pas à leur donner quelques sous – mais par pitié, n’allez pas vous ruiner en achetant des gammes entières, simplement parce que des consommateurs de jeux vous incitent à le faire.

6 commentaires sur “d6 intégwoal, le générique c’est fantastique!

Ajouter un commentaire

  1. Je n’avais pas conscience que les jeux génériques, les seuls auxquels je joue, étaient polémiques. J’aime beaucoup le d6, comme tu l’écris, très pratique pour débuter!

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :