Vol de nuit, pour l’amour du courrier patagon

Coucou mes p’tites patates saint-exupériennes! Alors avant toute chose, et même si je n’ai que des gens de qualité par ici, oui c’est un jeu envoyé par l’éditeur pour faire sa promotion. Je précise ceci car cette « communauté » du jeu de société s’offusque souvent de tous ces épouvantables partenariats, essentiellement lorsque ce sont des femmes recevant par quelques boîtes, et donc incapables du moindre jugement. Soutien à elles.

Allez, place au jeu! Vol de nuit donc, de Roland Legendre, Nicolas Minor, Paul Réguème, Louis-Arnaud Viard et la talentueuse Maud Chalmel aux crayons. Premier jeu du tout nouveau studio 404 on board, voici donc une collaboration avec la Fondation Saint-Exupéry, logique vu que le jeu est inspiré du roman éponyme. C’est un coopératif dans lequel nous incarnerons les membres d’un équipage, aux capacités différentes, ayant pour mission de convoyer par avion le courrier français depuis la Patagonie. Florent Pagny écrit beaucoup beaucoup. Bien entendu, le ciel de l’Atlantique est comme par hasard le pire ciel depuis le film Day after tomorrow, et c’est donc en tentant d’économiser le carburant, tout comme en préservant l’espoir à bord, qu’il va nous falloir naviguer dans un ciel quelque peu moyen.

Avec des plateaux modulables en fonction de la difficulté souhaitée, Vol de nuit propose une partie rapide, une mécanique de déplacement très fluide. On se concentre sur les sensations plutôt que sur les règles, et dans un jeu coopératif, j’aime vraiment cela (voir mon article sur the Captain is dead, ICI). J’ai récemment pu jouer à the Loop, lui aussi annoncé comme coopératif, mais n’ai pas retrouvé cette sensation de travail d’équipe autour d’actions à régler rapidement, pas de cris d’angoisse, même si le jeu est bon. Ici avec Vol de nuit, la moindre goutte de carburant perdue donne des frissons, et lorsque l’on perd de l’espoir, c’est pour de vrai.

De ce que j’ai pu constater, hormis avec le plateau de départ, tous les équipages terminent l’aventure en vol plané et le moral dans les chaussettes. Il s’agit bien d’un jeu familial, mais cette difficulté certaine fera de Vol de nuit une expérience intéressante pour des ludovores plus velus – ludiquement parlant, j’entend – avec une certaine rejouabilité, et en tout cas un challenge que je proposerai à mes estimé.e.s camarades de jeux comme à mes client.e.s.

Petit focus sur la charte graphique, angoissante à souhait et bien entendu, magnifique, car Maud Chalmel. Je suis sûr que par temps d’orage, il doit être possible de s’immerger totalement dans ce jeu et de bondir à chaque éclair! Un très beau travail donc, pour une expérience ludique intéressante.


6 commentaires sur “Vol de nuit, pour l’amour du courrier patagon

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :