Gorinto, la pagode élémentaire

Coucou mes p’tites patates zen! Je vous présente un coup de cœur ludique – après tout le monde, oui je sais – proposé par Grand gamers Guild, de Richard Yaner et Josh Cappel, localisé par Super meeple. Il s’agit donc de Gorinto! Le nom Gorintō -五輪塔?– désigne une structure bouddhiste japonaise, puisant elle-même son origine en Inde, berceau de cette religion.

C’est un jeu abstrait, dans lequel il va falloir coller de près aux objectifs annoncés pour la partie, sous forme de cartes, sous peine de se faire rapidement distancer. Pour marquer des points, rien de plus simple! Euh enfin, non, le mouvement des différentes pièces, en fonction de leur couleur et de leur symbole est indiqué sur le plateau de jeu, il faut savoir que l’on peut utiliser le type de prise par ces pièces un nombre de fois égal à 1+ le nombre de ces tuiles déjà prises, et du coup, voici tout le sel du jeu. On ne peut prendre que les tuiles au-dessus des piles, nous allons donc devoir faire des choix cornéliens afin de tenter de marquer des points, équilibrer les prises ou au contraire, se ruer sur une couleur en fonction des objectifs, le tout en surveillant les autres, aussi bien pour estimer leurs prochains mouvements que pour calculer ce qu’ils laisseront accessibles.

Par exemple, ici je vais utiliser la tuile blanche, pouvant prendre orthogonalement. J’ai déjà deux tuiles blanches sur mon plateau, je pourrai donc prendre trois tuiles (uniquement celles du dessus des piles).

Eh voilà, comme toujours avec les jeux abstraits, mon genre favori, les règles sont vraiment simples à appréhender, mais la mise en pratique peut rapidement devenir brûle-neurone pour qui voudra optimiser l’expérience. J’avais découvert ce jeu grâce à Tatiana, Girl dot game, qui nous présentais une partie du jeu solo (ICI), tout à fait intéressante. Il existe également une extension pour une cinquième personne, mais j’ignore si cela est pertinent, vu que le jeu devient très tendu à quatre, avec seulement deux actions pour chacune des quatre saisons, ce qui fait vraiment peu d’occasions de jouer!

Je vous recommande donc chaudement ce jeu abstrait, très rapide et aux grosses pièces bien plaisantes à manipuler. Pour ma part, j’ai adopté le mode solo que je pratique régulièrement, alors que je ne suis pas du tout adepte de ce mode.

3 commentaires sur “Gorinto, la pagode élémentaire

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :