Glorieuses, tu catches dans les eighties!

Coucou mes p’tites patates catcheuses! C’est vraiment ce que j’aime dans l’évolution du jeu de rôle, plus particulièrement ces dernières années; Des thèmes improbables, un apprentissage facile et plaisant du système, une ouverture vers le plus grand nombre – non les râlistes, les gens normaux n’aiment pas les tableaux pleins de chiffres – et ici avec Glorieuses! Julien Pouard, alias Cendrone, va très loin dans l’improbabilité, en adaptant son propre jeu, de Mauvais rêves, aux années 80, où nous incarnerons des femmes trouvant leur voie dans les combats de catch! Il faut savoir qu’à l’origine, de Mauvais rêves nous entraîne dans une sorte de grand nord, où nous jouons les membres d’une tribu bannie par l’esprit Libellule, et où il nous faudra exorciser nos cauchemars, résoudre nos soucis du quotidien. Bref, c’est un jeu ayant jadis participé au Game chef, un concours de création où les challenge sont nombreux. Et donc voilà, Glorieuses!

Pour jouer, il suffira de disposer de 4d6, de jetons en deux couleurs, papiers, crayons, et en avant pour créer des personnages de femmes ordinaires, se découvrant une passion pouvant rapidement interférer avec leur identité civile. Les dés seront là pour déterminer si les actions basculent dans la Banalité ou le Strass, la finalité étant d’assurer au mieux les différents show télévisés, venant avec leurs lots de complications. Comme dans de nombreux jeux actuels, le principe sera de soutenir celles ayant trop de jetons Banalité, nuisant à leur prestation. Nous parlons de catch, tout est donc chorégraphié, scénarisé, et il est amusant de développer l’aventure autour de ce principe. Venant de visionner la saison 1 de Young rock, les tables aléatoires destinées à aider à la création et au développement de l’aventure sont vraiment très parlantes, les exemples de catcheuses font sourire, et il se dégage de l’ensemble de l’œuvre un mélange de mélancolie et surtout de désir d’émancipation, nous faisant ressentir à chaque coin de page, et chaque tirage de dés, le même souhait d’autre chose que nos personnages. C’est pour moi la marque d’un bel auteur, capable de faire de son support un jeu en lui-même.

Glorieuses est présenté comme le Songe #2, une numérotation liée à une série d’adaptations de Mauvais rêves, qui est le Songe #0. De Mauvais riffs est le Songe #1 et nous fera incarner les membres d’un groupe de rock sur le point de se séparer. Le Songe #3, Tours de Garde, nous replonge dans nos souvenirs donjonneux, tandis que le chef du groupe est mort, que l’équipement vient à manquer, et que les griefs risquent de se manifester autour du feu de camps. Toutes ces belles créations sont disponibles sur Itch.io, avec bien d’autres encore, ICI!

Vous l’aurez compris, il faut essayer Glorieuses! Un jeu de rôle moderne, amenant de la réflexion sur nous même, encourageant à l’entraide et au soutien des autres. Et en prime, l’univers du catch fait forcément rêver tout le monde (si)!

Un commentaire sur “Glorieuses, tu catches dans les eighties!

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :