X of swords, le dernier X de Hickman

Coucou mes p’tites patates casquées! Allez oui, dernier run mutant pour Jonathan Hickman, qui laisse la main à ses différentes équipes en charge des nouveaux titres formant ce vaste et impressionnant univers réécrit. Nous retrouverons donc Benjamin Percy, Tini Howard ou Leah Williams.

J’avais déjà mentionné House of X/ Power of X, ICI, j’ai zappé sa suite, Dawn of X, développant les concepts de HoX/PoX de manière inégale, pour en venir à un arc particulièrement intriguant : X of swords. Avec une équipe de pointures, jusque dans le lettrage, et des couvertures de Pepe Larraz.

X of swords reprend dans la continuité de Dawn of X mais la lecture de cet énorme pavé n’est pas nécessaire, nous y retrouvons donc l’île vivante de Krakoa, sa jumelle pour le moins exotique Arakko, et allons découvrir ce qu’il est arrivé à Okkara, que formaient ces deux entités, en des temps lointains. L’intrigue va tourner autour d’Apocalypse, des sacrifices qu’il a fait pour sauver le monde, et nous dirons que si le ton des titres X-men est souvent plutôt dramatique, ma foi, ici avec son histoire enfin révélée, leurs dramas passent pour de douces romances. Mais pourquoi X of swords? Alors, et c’est là ce qui m’aura le moins intéressé, la dimension démoniaque d’Amenth, contrôlant Arakko, doit passer par l’Outremonde, sur lequel règne Saturnyne, afin d’envahir Krakoa, et donc la Terre. Et même si les forces d’Amenth semblent inarrêtables, Opal Luna Saturnyne s’avère trop puissante à défier. Chantage, menace, et cette dernière décide d’organiser un tournoi durant lequel dix champions et championnes de chaque camps manieront des épées légendaires. Et nous partons ensuite sur beaucoup de scènes de bagarre, vraiment pas intéressantes.

Bon mais du coup, X of swords, bien ou pas bien? Alors, la trame de fonds, décrivant la dimension d’Amenth, les récits des premiers cavaliers d’Apocalypses et le destin des mutants d’Arakko donnent le tourni, tout simplement. C’est une version tragique de l’histoire des mutants humains, puissance mille, avec en filigrane le futur prévu dans HoX/PoX. Avec en prime des identités graphiques fortes, c’est à mes yeux une immense réussite de ce côté là. Par contre, la sauce Outremonde n’a pas prit. J’avais déjà eu du mal à m’intéresser aux titres de Dawn of X impliquant Saturnyne et la nouvelle Captain Britain, alors que j’adore les runs précédents d’Excalibur. Ici c’est trop, trop « méchant », avec des dimensions vassales toutes plus tordues les unes que les autres, et surtout, le mélange avec l’intrigue des mutants d’Arakko ne fonctionne pas. Je passe sur toute la bagarre avec les épées, sans grand intérêt pour moi, et rendu encore plus désagréable avec les plans foireux de Saturnyne.

Le final, Destruction, est une énorme bataille opposant Apocalypse et Genesys/ Annihiliation, les hordes d’Amenth, les mutants d’Arakko et de Krakoa, et même le corps des Captains britain reformé pour l’occasion. C’est Apocalypse qui règle la bagarre, et pour le coup, j’ai trouvé ici un souffle épique particulièrement intense, particulièrement difficile à rendre sur des titres de super-héros. Le talent d’écriture aura permis tout du long de développer des liens avec les enjeux des personnages principaux, mais surtout, avec les méchants, leur donnant de la consistance tout en permettant de comprendre leurs motivations, qui se cristalliseront dans ce final impressionnant.

Si vous aimez la réécriture de l’univers mutant par les équipes de Jonathan Hickman, foncez! Si vous souhaitez démarrer dans ce vaste monde, démarrez avec HoX/PoX, puis enchaînez sur ce X of swords de grande qualité. Une petite note pour les rôlistes; N’hésitez pas à vous plonger dans ce récit, détaillant l’Outremonde, un ensemble de dimensions distordues gouvernées par une souveraine à l’esprit retors. Vous trouverez des idées incroyables dans la trame, concernant la destinée tragique d’un peuple. J’en ferai peut-être une synthèse pour ULUJ.

3 commentaires sur “X of swords, le dernier X de Hickman

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :